France

Foot - ESP - Real - Espagne : tombeur de Grenade (2-1), le Real Madrid n'est plus qu'à 1 victoire du titre

La joie des Madrilènes après le but de Karim Benzema. (J. Nazca/Reuters)

La joie des Madrilènes après le but de Karim Benzema. (J. Nazca/Reuters)

Auteur d'un sans-faute depuis la reprise de la Liga, le Real Madrid a gagné dans la douleur, lundi à Grenade (2-1), où Ferland Mendy et Karim Benzema ont marqué. Il conserve son avance de quatre points sur le FC Barcelone, à deux journées de la fin.

mis à jour le 14 juillet 2020 à 00h22

C'est un Real Madrid à l'accent très français qui a fait un pas de plus vers le titre de champion d'Espagne lundi soir à Grenade (2-1). Un pas de géant si l'on considère les quatre points qui le séparent de nouveau du FC Barcelone.

À deux journées de la fin, les hommes de Zinédine Zidane n'ont plus besoin que d'une victoire pour s'assurer de détrôner leurs rivaux catalans. Ils pourraient être sacrés dès jeudi, face à Villarreal.

Chez le 10e du Championnat, qui peut encore croire à une qualification en Ligue Europa, les Madrilènes ont vécu un drôle de match, avec deux périodes à l'opposée l'une de l'autre. Sept minutes leur ont suffi pour se mettre à l'abri dans le premier quart d'heure, avec un chef-d'oeuvre de Ferland Mendy (10e, 1-0) et un enchaînement parfait - crochet extérieur, frappe enroulée dans la lucarne - de Karim Benzema (16e, 2-0), déjà doublement décisif contre Alavés (2-0) vendredi.

Mais, à force de se contenter de gérer, ils ont fini par se relâcher : servi dans le dos de Raphaël Varane par Yangel Herrera, qui venait de profiter d'une perte de balle de Casemiro dans le rond central, l'attaquant vénézuélien Darwin Machis a relancé un match que l'on pensait déjà fini en glissant le ballon entre les jambes de Thibaut Courtois, à la 50e minute (1-2).

9

Le Real Madrid a gagné ses neuf matches de Liga depuis la reprise.

Les visiteurs ont alors décliné physiquement et n'ont plus été dangereux (un tir en 2e période), malgré les changements offensifs effectués par Zidane (Rodrygo et Asensio à la place, respectivement, d'Isco et Valverde à la 64e). Malmenés, ils ont failli craquer une deuxième fois en fin de match mais Courtois a eu la main ferme devant Antonin, avant de voir Sergio Ramos le suppléer sur sa ligne (85e).

publié le 13 juillet 2020 à 23h55 mis à jour le 14 juillet 2020 à 00h22

commenter cet article

les mieux notés les plus récents

thomaspecha5 le 13 juillet 2020 à 23h57

Casemiro même quand le vent le fait tomber l'arbitre siffle faute, impressionnant...

voir tous les commentaires... (57)

Football news:

Götze a refusé l'inter de Beckham. Mario veut jouer en Europe
Tonali se déplacera à l'inter à la fin de l'Europa League
Gasperini a travaillé pour la Juventus (seulement avec les jeunes) et l'inter (congédié après 5 matches), mais grand pour lui était Atalanta
Parejo et Coquelin ont quitté Valence pour Villarreal
Koke: la Victoire contre Liverpool nous a bien affectés. Il n'est pas facile de battre deux fois le champion d'Europe et le sous-marin
Giovane Elber: Lewandowski vaut mieux que Messi maintenant. Lionel est un génie, mais Robert est hors de portée cette année
À Minsk, le chef de la Tribune biélorusse a été arrêté. Max, toi et moi