France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Guerre Hamas-Israël : la France va envoyer un navire militaire pour «soutenir» les hôpitaux de Gaza

Le bâtiment «partira de Toulon dans les 48 prochaines heures», a-t-il précisé à l'issue d'un entretien avec son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi, au Caire.

La France va envoyer un navire de la Marine nationale en Méditerranée orientale pour «soutenir les hôpitaux» de Gaza, a annoncé mercredi 25 octobre le président Emmanuel Macron au Caire, ajoutant qu'un avion chargé de matériel médical arriverait aussi jeudi en Egypte.

Le bâtiment «partira de Toulon dans les 48 prochaines heures», a-t-il précisé à l'issue d'un entretien avec son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi. «Un avion français se posera dès demain sur votre sol (..) pour livrer du matériel médical», a-t-il ajouté, en précisant que «d'autres suivront», alors que l'aide humanitaire s'accumule en Égypte depuis des jours avant de passer au compte-gouttes à Gaza au grand dam de l'ONU.

EN DIRECT - Guerre Hamas-Israël : la France va envoyer un navire militaire pour «soutenir» les hôpitaux de Gaza

L'idée des deux États n'est pas «caduque»

Emmanuel Macron a également appelé à «parvenir enfin à la solution de deux États, Israël et la Palestine, vivant côte à côte en paix et en sécurité», estimant que «ce n'est pas parce que cette idée est vieille qu'elle est devenue caduque».

Le terme «caduc» avait marqué les esprits en 1989 lorsqu'il avait été employé par le chef de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Yasser Arafat, pour amender la Charte nationale palestinienne qui prônait alors la disparition d'Israël.

31 ressortissants français morts dans l’attaque du Hamas

Le président de la République a évoqué devant le président égyptien, «la solution de deux États, Israël et la Palestine vivant côte à côte et en sécurité», conformément à la position française historique. «C'est un chemin à mener en même temps que l'on combat le terrorisme». Il a insisté sur les trois axes d'effort initiés par la France, la lutte contre terrorisme, la protection des populations et la question humanitaire et enfin la question politique «la plus difficile».

Au 19e jour de la guerre déclenchée par l'attaque sans précédent du Hamas le 7 octobre en Israël, le nombre de Français tués s'établit désormais à 31 morts, a indiqué mercredi le président français Emmanuel Macron au Caire, ajoutant que neuf autres étaient «otages» aux mains du mouvement islamiste palestinien.