France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Guerre Israël-Hamas : cette vidéo dans laquelle un responsable du Hamas plaide pour combattre «le christianisme perfide»

Dans une vidéo virale sur les réseaux sociaux depuis l’attaque du Hamas contre l’État hébreu, Mahmoud al-Zahar souhaite que «la planète entière» soit sous la loi islamique.

La vidéo circule de manière virale sur les réseaux sociaux depuis l’attaque du Hamas, samedi 7 octobre 2023, qui a déclenché une nouvelle guerre à Gaza. On y voit un des principaux chefs du Hamas, Mahmoud al-Zahar, souhaiter que «la planète entière» soit sous la loi islamique. «Il n’y aura plus de juifs ni de traîtres chrétiens», affirme le cadre du mouvement palestinien, selon la traduction anglaise ajoutée en sous-titres sur la vidéo.

Ces propos, largement relayés sur X (anciennement Twitter) notamment, alimentent le débat autour des fondements idéologiques du Hamas et des motivations profondes des terroristes responsables du massacre de plus de 1300 Israéliens, soldats comme civils, le 7 octobre dernier. Considéré comme organisation terroriste par l'Union européenne et les États-Unis, le Hamas a été comparé à Daech par le premier ministre israélien au lendemain de l'attaque. En France, une députée LFI a qualifié le groupe palestinien de «mouvement de résistance», déclenchant une polémique et la saisine, par le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, du procureur de la République pour «apologie du terrorisme».

Cet extrait d’interview d’un des chefs du Hamas est donc instructif sur la façon de concevoir le combat pour la libération de la Palestine défendue par le Hamas. Ou en tout cas, défendue par une certaine frange du mouvement car Mahmoud al-Zahar, considéré comme un des fondateurs du Hamas, en incarne une des franges les plus radicales.

À lire aussiGuerre Israël-Hamas: la stratégie de l’Iran inquiète les Occidentaux

Né en 1945 dans la ville de Gaza, Mahmoud al-Zahar a cofondé le Hamas en 1987, avant d’être arrêté et emprisonné pendant six mois dans les prisons israéliennes. Il a ensuite participé au premier gouvernement de l’Autorité palestinienne dirigé par le Hamas en 2006. Le Gazaoui d’origine aurait aussi perdu deux fils. Le premier serait mort en 2003 lors d’une frappe israélienne contre le domicile d’al-Zahar. Le deuxième, membre des brigades al-Qassam, serait mort dans une frappe de Tsahal également, en 2008.

La vidéo relayée sur X provient d’un entretien réalisé à l’antenne de la chaîne de télévision yéménite Al-Masirah en décembre 2022. Elle est traduite, comme l’indique un ajout en haut à gauche de l’image, par l’Institut de recherche des médias du Moyen-Orient dont l’objectif affiché est de «combler la barrière linguistique entre le Moyen-Orient et l’Occident».

La structure, fondée par un ancien membre des services de renseignement israélien, a cependant souvent été critiquée pour sa partialité à travers des traductions qui auraient été parfois incomplètes, bien qu’elle se revendique comme «non partisane».

«Christianisme perfide»

Le Figaro a donc vérifié en procédant à une nouvelle traduction des propos du chef du Hamas, prononcé en arabe littéraire. «Quand [...] on parle de la bataille de ’la promesse de l’éternité’, nous ne disons pas que l’on va libérer seulement notre terre, nous disons aussi que nous croyons à ce que notre prophète Mohammad, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, a dit : ’Dieu m'a montré notre Terre, j’ai vu son orient et son occident, et la propriété de ma nation atteindra tout ce qui m'a été montré’.»

Mahmoud al-Zahar poursuit ensuite en concluant : «Donc les 510 millions de kilomètres carrés, qui sont la superficie de la planète, vivront dans une situation où il n'y a oppression, ni subjugation, ni trahison, ni sionisme, ni christianisme perfide, ni meurtres dans cette ampleur, comme ceux qui sont commis envers le peuple palestinien et tous les peuples arabes au Liban, en Syrie, en Irak et dans tous les autres pays arabes».

Le cofondateur du mouvement terroriste assumait également, dans une rare interview accordée au correspondant au Moyen-Orient de la chaîne de télévision britannique Sky News en 2021, les tirs de roquettes du Hamas sur Israël. Et à la question du journaliste interrogeant sur le droit d’Israël à exister, Mahmoud al-Zahar avait répondu : «Non. Pourquoi ? Pourquoi ? Vous venez d'Amérique et vous prenez ma maison. Vous venez de Grande-Bretagne et vous prenez la maison de mon frère. C'est une colonie. Vous n'êtes pas un citoyen. Nous en sommes les propriétaires. C'est une zone arabe. C'est une zone islamique bien connue, bien connue.»