Réservé aux abonnés

Emmanuel Macron à Prague, en République tchèque, le 6 octobre 2022. JOE KLAMAR/AFP

CONTRE-POINT - Une interview exclusive du président sera diffusée en deux temps sur France 2, les 12 et 26 octobre à 20h30. Ce fusil médiatique à deux coups en dit beaucoup du mode de présidence et du mode de communication du chef d’État.

Pas une, mais deux. Deux émissions à deux semaines d’intervalle pour Emmanuel Macron. Jamais deux interventions du chef de l’État n’avaient été aussi rapprochées ; jamais un président n’avait bénéficié d’un tel doublé. Et, bien sûr, jamais aucun dirigeant de l’opposition ne se verra offrir en retour deux prime times consécutifs.

Sur le principe, ce séquençage peut se justifier. Une première émission autour des questions internationales, une seconde sur les questions intérieures, cela évitera ces longs formats fourre-tout où, à force de ne vouloir oublier aucun sujet, on finit par ne plus rien retenir, et où de longs développements géostratégiques sont occultés par une petite phrase qui entretiendra le buzz politique.

Mais ce fusil médiatique à deux coups dit aussi beaucoup du mode de présidence et du mode de communication d’Emmanuel Macron. Ce début de mandat a donné une double impression, qui se révèle être une double illusion. La première, c’est celle d’un chef de l’État plus en retrait…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 73% à découvrir.

La rédaction vous conseille

Guillaume Tabard: «Emmanuel Macron, les raisons d’une offensive médiatique»

S'ABONNERS'abonner