France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Haut-Karabakh : Bruno Retailleau dénonce une Europe « complaisante »

« Pendant que les Arméniens meurent, l'Europe se tait », s'est désolé Bruno Retailleau. Lors d'une intervention devant le Forum des jeunes LR à Valence (Drôme), ce dimanche 1er octobre, le président des sénateurs LR a fustigé le silence de la Commission européenne face à la situation dans le Haut-Karabakh, où les Arméniens ont dissous leurs institutions après l'offensive éclair de l'Azerbaïdjan.

« Aujourd'hui, on assiste à une véritable épuration ethnique et religieuse », a dénoncé Bruno Retailleau, qui a accusé l'Europe d'être « complaisante », en rappelant l'important contrat gazier signé en janvier entre la Commission européenne et l'Azerbaïdjan.

La newsletter politique

Tous les jeudis à 7h30

Recevez en avant-première les informations et analyses politiques de la rédaction du Point.

Merci !
Votre inscription à bien été prise en compte avec l'adresse email :

Pour découvrir toutes nos autres newsletters, rendez-vous ici : MonCompte

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales d’utilisations et notre politique de confidentialité.

L'Azerbaïdjan récuse tout « nettoyage ethnique »

L'Azerbaïdjan réfute les accusations du Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, qui accuse Bakou d'avoir procédé à un « nettoyage ethnique » dans l'enclave, désertée de la quasi-totalité de sa population depuis l'offensive menée mi-septembre par l'Azerbaïdjan.

Après la victoire éclair de Bakou et la capitulation, le 20 septembre, la république autoproclamée du Haut-Karabakh a annoncé sa dissolution au 1er janvier 2024, plus de trente ans après sa création. Une période de transition est désormais prévue par l'Azerbaïdjan.