France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Immigration : le jeu dangereux de Dalmanin

Gerald Dalmanan se prépare pour la prochaine réforme de l'immigration. Insatisfait de l'annonce en juillet de l'expulsion d'un Algérien soupçonné d'avoir agressé des policiers à Lyon, peu avant son acquittement par le parquet, il a porté plainte cet été dans l'affaireHassan Ikiusen. l'intérieur occupe les médias.

Motifs d'expulsion plutôt que poursuites

Depuis le week-end dernier le sursis d'expulsion par le Tribunal administratif de Paris (TA) a été ordonné 28 {49, Hassan Iquioussen Auteur, le ministre va ne manque pas une occasion de faire connaître sa détermination à mettre fin au procès engagé contre les prédicateurs impliqués dans des propos antisémites, homophobes et sexistes. Et donc le tribunal a jugé qu'il était né en France, mais de nationalité marocaine. "'Ces déclarations anciennes n'ont jamais entraîné de refus de titre de séjour ni de condamnation.'" Toujours à l'audience, e Marion Ogier, représentant LDH, est intervenue. Et c'est là que les chaussures coincent : pourquoi l'expulsion au lieu de poursuites judiciaires au bon moment pour un discours relevant du délit d'incitation à la haine ? Une façon non seulement de montrer du muscle mais aussi de pousser le feu de la logique qui prévaut dans les lois contre le séparatisme.

Place Beauvau a secoué les S-Files Les locataires de l'Imam ont brandi le S-File de l'Imam pour justifier sa démarche. C'est stratégique au moment même où le ministère a été snobé. Reportez-vous à la fiche S. Comment suggérer que la menace est toujours d'actualité. En réalité, la surveillance est en cours maintenant. doit être " Nous attendons sereinement la décision du Conseil d'État. (…) Mais s'il nous donne tort, nous, avec les députés, ( j'étudierai signifie habiliter la République à l'autodéfense en modifiant ses lois (si nécessaire).", a-t-il annoncé depuis Marseille. Et toute cette opportunité se trouvera dans la préparation du projet de loi sur l'immigration. L'augmentation de la probabilité d'expulsion dans de telles circonstances va de pair avec le renforcement des mesures déjà en place : la double peine. "'Il est possible d'envisager la protection contre l'expulsion dont bénéficient certaines catégories d'étrangers, liée à leur âge d'arrivée en France ou à leur état civil, et est soumise à des dispositions constitutionnelles ou internationales'' suggérait Gérard Dalmanin, '' Le Figaroa loué dans une interview à ``Étrangers délinquants et Non seulement cela risque d'accentuer la confusion entre délinquance et immigration, mais cela risque aussi d'accentuer les jugements discriminatoires sur la base de la nationalité.

L'examen des documents, initialement prévu en octobre, a été reporté par arrêté de Matignon, laissant place à des "consultations" et débats préliminaires au Parlement. et RN.