1er septembre 1967. À Khartoum, la Ligue arabe proclame ses trois « non » à Israël : « Non à la paix, non à la reconnaissance, non à la négociation. »

17 septembre 1978. Le président égyptien Anouar El Sadate se rend à Jérusalem, puis signe les accords de paix de Camp David.

9 septembre 1993. Les accords d’Oslo sont signés à Washington : au nom de l’OLP, Yasser Arafat accepte le droit d’Israël à une existence en paix et en sécurité, et le gouvernement israélien, représenté par Yitzhak Rabin, reconnaît l’OLP comme représentante légitime du peuple palestinien.

26 octobre 1994. Accords de normalisation Israël-Jordanie.

1996. Élection de Netanyahou en Israël puis, en 2000, début de la seconde Intifada : le processus est gelé puis stoppé.

28 mars 2002. Adoption par la Ligue arabe de l’Initiative de paix arabe proposée par le roi Abdallah Ben Saoud : une normalisation avec Israël est conditionnée à la création d’un État palestinien.

15 septembre 2020. Signature à Washington des « accords d’Abraham » de normalisation entre Israël, les Émirats arabes unis et Bahreïn.