France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

« Jair Bolsonaro, un autre Brésil », sur France 5 : retour sur la déforestation de la démocratie

Sexiste, homophobe, raciste… Portrait du populiste « élu de Dieu », comme l’acclament ses fidèles, qui briguait, dimanche 2 octobre, un second mandat face à son prédécesseur et rival honni Lula.

FRANCE 5 – DIMANCHE 2 OCTOBRE À 20 H 55 – DOCUMENTAIRE

Des insultes. Des menaces qui n’ont rien de voilé. Des propos orduriers lancés devant les caméras ou face à une foule déchaînée. Adressés aux communistes, aux « pédés », aux « bâtards » des médias et de la gauche, aux juges, aux indigènes. Bref, à toutes celles et ceux qui ne voient pas en Jair Bolsonaro le président génial, l’« élu de Dieu », le « mythe », comme l’appellent ses fidèles.

Voilà ce qu’offre, en public, le chef d’Etat d’un des plus grands pays du monde, arrivé au pouvoir en janvier 2019. Le peuple brésilien va-t-il reprendre une potion Bolsonaro pour quatre ans supplémentaires, alors que se profilent les élections du 2 octobre ? « J’ai trois possibilités, lance l’intéressé : la prison, la mort ou la victoire. Et j’en profite pour dire à ces bâtards que je n’irai jamais en prison ! »

Écouter aussi Lula contre Bolsonaro : au Brésil, une présidentielle sous haute tension

Même si l’ancien militaire a déçu une partie de son électorat, même si sa désastreuse non-gestion de la pandémie de Covid-19 a fait du Brésil le deuxième pays le plus touché au monde (plus de 650 000 morts) derrière les Etats-Unis, même si un Brésilien sur trois est en insécurité alimentaire et même si le nombre de sans-abri dans les grandes villes a explosé, on estime encore à environ 25 % ses soutiens dans la population.

« Outrance » et « vulgarité »

Ce passionnant documentaire retrace avec rigueur l’itinéraire de ce fils d’immigrés italiens devenu, non pas à cause mais grâce à ses provocations, président du Brésil. « Bolsonaro n’a aucune idée sur l’économie. Il pratique la politique par l’outrance, la vulgarité et l’usage massif des réseaux sociaux », résume Bruno Meyerfeld, correspondant du Monde au Brésil.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés

De Brasilia à Rio, en passant par Sao Paulo, mais aussi Santarem, en Amazonie, ou Eldorado Paulista, la petite ville où a été élevé Bolsonaro, ce voyage nous emmène au cœur d’un Brésil peu connu : celui de l’armée, puissante. De l’industrie agroalimentaire, très puissante. Et de l’Eglise évangélique, qui ne cesse de gagner des fidèles (65 millions, aujourd’hui). Les trois piliers sur lesquels s’appuie encore Bolsonaro.

Lire aussi le reportage : Article réservé à nos abonnés

Depuis son élection, la déforestation des terres indigènes en Amazonie a quasiment triplé. Flavio, son fils aîné, qui témoigne dans ce documentaire, sourit en évoquant cette problématique : « Nous nous battons pour que l’Amazonie soit un outil de développement ! » Et, lorsqu’on lui rappelle les critiques internationales qui visent la politique climatique désastreuse de son père, Flavio rétorque : « L’Amazonie est à nous, pas à Macron ! »

Mais qui est Jair Bolsonaro, troisième de six enfants, né en 1955 dans une famille modeste ? D’où lui vient cette haine ? Poussé par son père à intégrer l’armée à l’âge de 17 ans, alors que la dictature militaire (1964-1985) bat son plein, Jair Bolsonaro va y rester dix-sept ans, deviendra capitaine, avant de se faire renvoyer pour avoir milité en faveur d’une augmentation de la solde.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés

Un haut gradé lui conseille de se lancer en politique. Pour se faire connaître ? La provocation. Bolsonaro va petit à petit bâtir l’image de l’homme qui n’a peur de rien et ose tout dire. Sexiste, homophobe, raciste, où est le problème ?

Après avoir nommé beaucoup de militaires au gouvernement, Bolsonaro en a remplacé une bonne partie par ses fils et leurs amis. Dans un pays où les ventes d’armes aux particuliers ont doublé depuis qu’il est au pouvoir, l’atmosphère demeurait explosive à la veille des élections.

Jair Bolsonaro, un autre Brésil, documentaire de Laetitia Rossi et d’Ingrid Piponiot (Fr., 2022, 74 min).

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés

Alain Constant

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes
  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.