France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Jordan Bardella appelle à «reprendre le contrôle» à Mayotte au risque que ça devienne «notre futur»

Mélanie Faure 09h06, le 28 novembre 2022, modifié à 09h23, le 28 novembre 2022

Jordan Bardella a dénoncé le climat de violences et d'insécurité qui règne à Mayotte. Le président du Rassemblement national a appelé le gouvernement à "reprendre le contrôle" au micro de la matinale d'Europe 1 ce lundi pour éviter que la situation ne s'exporte en métropole.

Invité de la matinale d'Europe 1 ce lundi, Jordan Bardella a commenté la situation à Mayotte. Les violences sont de plus en plus nombreuses sur l'île de l'océan Indien, 101ème département français. Les chauffeurs de bus sont notamment victimes de caillassages, d'autres, plus grave encore, d'agressions. 

Interrogé à ce sujet, le président du Rassemblement national a pointé du doigt le fait que "50% de la population est étrangère". "On dit souvent que Mayotte est la première maternité de France", a-t-il surenchéri. "Il y a des barrages dans les rues, tous les jours des Français agressés dans les rues. J'entendais qu'un bus scolaire a été agressé par des clandestins à la machette."

Jordan Bardella prévient encore : "Mayotte sera certainement notre futur en métropole si l'on ne reprend pas dès maintenant le contrôle. (...) Je rappelle que Mayotte est la France. Elle a, par quatre reprises, fait le choix d'appartenir à la République française et la France n'a pas le droit d'abandonner Mayotte."