France

« L’écho du Bataclan », les blessures sonores du 13 novembre

Le soir du 13 novembre 2015, ce sont avant tout des passionnés de musique qui se sont rassemblés devant et au-dessus de la scène du Bataclan, pour savourer la performance parisienne des Eagles of Death Metal.

→ À LIRE. Dans le cerveau des victimes du 13 novembre

Au moment où le groupe de rock américain joue « Kiss the devil », le niveau sonore est déjà immodérément élevé, lorsqu’un éclat autrement plus puissant s’y ajoute soudain. Ce que les spectateurs croient d’abord être des pétards sont en fait des tirs de kalachnikov.

Plongés dans le noir et le chaos, la plupart d’entre eux ne voient rien mais entendent tout. Le bruit est terrorisant, d’autant qu’ils n’en connaissent ni la nature, ni l’origine. « Ces heures-là, je les ai vécues par l’audition », raconte l’une des victimes, qui s’est réfugiée dans un local pendant plusieurs heures. Comme elle, une partie des rescapés se souvient surtout de l’interminable silence qui a précédé les sirènes des pompiers et celles des ambulances, avant l’assaut final.

Reprendre le contrôle

Au fil d’un récit d’une heure, Franck, Virginie, Gabrielle et Jean-Camille évoquent leur rapport intime au son et racontent comment il a été bouleversé, ce soir-là, en une poignée de secondes. Mais le podcast-documentaire explore surtout le travail mené par ces rescapés pour maîtriser à nouveau leur environnement sonore : en assistant de nouveau à un concert, en réalisant un stage de plongée sous-marine ou en réapprenant à apprécier un feu d’artifice.

Cinq ans après les attentats, « L’écho du Bataclan » parvient aussi à mettre en perspective la place de ce traumatisme auditif grâce aux éclairages de musicothérapeutes, de chercheurs en neurosciences ou de philosophes, que le réalisateur Jérémy Leroux répartit habilement. Ce podcast à la narration et à l’habillage soignés révèle le rôle essentiel du son dans notre vie quotidienne et propose un épilogue optimiste avec, notamment, ce témoignage d’un rescapé dont l’amour pour la musique s’est miraculeusement consolidé après les événements.

Football news:

Le juge s'est trompé. Il ne peut pas y avoir de faute dans le moment avec de Gea et avec le 2e but de Manchester United. Maguire 1-2 contre Sheffield
La Juventus s'intéresse à Auar
L'ancien attaquant du CSKA, Denis Popov, a pris la tête du ska Rostov
Sulscher après 1-2 avec Sheffield: Manchester United n'a pas le temps de se plaindre. Le match de samedi contre Arsenal
Le défenseur russe Daniil chalov va poursuivre sa carrière dans le championnat de Serbie
Barcelone ne signera pas Garcia cet hiver en raison de problèmes financiers
Rogers à propos du match nul contre Everton: Pas de chance que Leicester n'ait pas marqué le deuxième but