France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

La baisse du pouvoir d'achat immobilier s'accentue

Un cocktail explosif. Les taux hypothécaires ont considérablement augmenté depuis le début de l'année. Les prix des logements ont également continué d'augmenter dans tous les domaines, la demande dépassant souvent l'offre, en particulier dans les zones urbaines.

Conséquence, à montant d'emprunt égal, la surface achetée a diminué dans de nombreuses communes, souligne une récente enquête des courtiersMeilleurtaux. "En six mois, le pouvoir d'achat de l'immobilier a baissé dans 20 des plus grandes villes de France",souligne son porte-parole Maël Bernier. Selon elle, cette démarche doit se poursuivre avec la remontée progressive des taux d'intérêt annoncée par laBanque centrale européenne (BCE).

Jusqu'à 1 copie en moins

Une enquête Meilleurtaux a utilisé comme profil un foyer ayant une capacité de remboursement mensuelle de 1 000 €. Cela vous permettra d'emprunter 209 222 € en 20 ans. Le taux moyen est de 1,40 %. En décembre dernier, il avait pu acheter 150 m2 à Saint-Etienne, mais aujourd'hui c'est 136 m2, soit 14 m2 de moins. C'est l'équivalent d'une petite chambre.

C'est la ville dont le pouvoir d'achat baisse le plus, devant Le Mans, Le Havre (–10 m2), Dijon et Angers (–9 m2 chacun) qui ont perdu 12 m2 habitables. ..

A Toulouse, la surface disponible à l'achat est passée de 60m2 à 54m2 (20 000 euros empruntés en 20 ans). Pour le même prix, vous pouvez désormais acheter 42 m2 pour Nice (contre 47 m2 en décembre), 77 m2 pour Touron (contre 83 m2), 54 m2 pour Bobines (au lieu de 61 m2 fin 2021), et 56. Je l'ai fait. Les m2 de Renne (au lieu de 51 m2) ou les 78 m2 de Gournoble (au lieu de 72 m2).

Un autre courtier, Pretto, a mené une enquête similaire. Même cause, même effet. Ainsi, pour un même budget, Lorient perd 18 m2 de surface en deux ans, La Rochel perd 12,5 m2, et Limoges perd 21 m2.

Attractivité des villes moyennes

Dans les villes moyennes, cette perte de pouvoir d'achat immobilier est clairement due à la flambée des prix, elle-même associée à l'arrivée d'habitants dans les grandes villes Je suis. Les développements de la pandémie et du télétravail veulent acheter plus gros ou dans le jardin.

Selon un baromètre rendu public par un notaire mardi 21 juin, la hausse moyenne des prix pour 137 communes moyennes en trois ans est d'environ 17 %."Il n'y a pas eu d'évasion de la ville, comme mentionné après le premier emprisonnement, mais apparemment la population s'est déplacée vers une plus petite masse", David, le président du conseil des patrons des notaires.・ Estimations Ambrosiano.

Cette décision n'est pas sans conséquence en éliminant les locaux du marché, notamment au profit de nouveaux entrants à fort pouvoir d'achat. De son côté, le président de Pretto, Pierre Chapon, souligne. Par exemple, dans certaines villes comme Angoulême, les prix au mètre carré affichent une croissance annuelle à deux chiffres.