France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

La Charentaise Marine Paulais élue miss Poitou-Charentes

La Charentaise Marine Paulais élue miss Poitou-Charentes
Marine Paulais, originaire de Bellevigne, était l’une des 16 candidates.

Par Lénaëlle SIMON, publié le 1 octobre 2022 à 13h13, modifié à13h14.

Elle décroche ainsi sa place pour l’élection de Miss France en décembre.

Cocorico : c’est une Charentaise qui représentera le Poitou-Charentes lors de l’élection Miss France, le 17 décembre prochain à Châteauroux. Marine Paulais, 20 ans, originaire de Bellevigne, a décroché sa place pour la finale nationale en remportant l’élection régionale ce vendredi soir au Futuroscope de Poitiers. C’est elle que le jury a choisie parmi les 16 prétendantes dont deux Charentaises.

« J’espérais être parmi les dauphines mais je ne m’attendais pas à gagner, j’ai été très surprise, relate, à froid, la jeune femme de 20 ans. Au moment où nous n’étions plus que deux en lice, à se tenir les mains en attendant le verdict, je pleurais déjà. J’ai encore plus pleuré quand j’ai entendu mon nom. » Soutenue en plus par toute sa famille présente dans la salle.

C’était sa première participation, tout comme pour l’élection de miss Charente qu’elle a remportée en mars dernier. Une victoire en forme de rêve. « Je regarde l’élection de Miss France chaque année. Déjà toute petite, je disais à ma maman qu’un jour je serais sur le plateau. Et là, ça va vraiment se faire, un rêve se réalise. »

Ce qui a fait la différence ? « Je pense que c’est le naturel et j’ai essayé de m’éclater sur scène même si j’étais très stressée. J’étais aussi assez sûre de moi sur mon discours. J’ai parlé d’une cause qui me tient beaucoup à cœur, les enfants et les femmes battues. »

Les prochains mois s’annoncent chargés. En novembre, Marine Paulais, ancienne lycéenne de L’Amandier à Saint-Yrieix, désormais étudiante en deuxième année de BTS Esthétique option management, s’envolera, avec les autres représentantes régionales, en Guadeloupe pour préparer l’élection. D’ici là, elle promet de continuer ses études et s’est déjà organisée avec la patronne de l’institut de beauté dans lequel elle est en alternance à Bordeaux.