France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

La foire Around Video se réinvente à Bruxelles

Pour sa troisième édition, la foire d’art vidéo déménage dans un hôtel de la capitale belge.

Quand une contrainte devient une opportunité. La petite foire d’art vidéo Around Video, qui investissait jusqu’ici les chambres de l’hôtel Moxy de Lille, installé dans l’ancienne faculté de médecine, a été délogée par l’accueil de la Coupe du monde de rugby, dont quatre matchs ont lieu dans la métropole lilloise en ce début d’automne. Pour cette troisième édition, Bruxelles s’est imposée comme une excellente option. « Nous nous sommes rendu compte que beaucoup de nos interlocuteurs et contacts y étaient résidents. Pour les collectionneurs et galeries venant de Paris, aller à Bruxelles n’ajoutait que vingt minutes de train. Et, au niveau européen, il est plus simple de venir directement dans une capitale qu’à Lille », explique la directrice d’Around Video, Haily Grenet.

La solution de repli s’impose finalement comme une version augmentée, et plus porteuse pour l’événement. La foire a en effet choisi de se reloger dans un hôtel de la même chaîne qu’à Lille, le Moxy, mais d’un standing supérieur, avec des chambres plus grandes. « Cet espace supplémentaire donnera aux exposants la possibilité de présenter et de vendre des œuvres autres que vidéo, comme des photos ou des objets d’art, tant que cela reste le travail du même artiste, puisque le principe de notre foire est un solo show par chambre et par galerie », précise la directrice.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés

Le prix des chambres, qui deviennent les stands de la foire, avec leurs grands écrans inclus, est plus cher, mais les galeristes y dorment la nuit, ce qui évite les frais de logement supplémentaires. « C’est un test, mais Bruxelles apparaît comme un plus pour tout le monde, et Around Video devrait s’y implanter durablement. Nous sommes soutenus par la région de Bruxelles-Capitale. Leur aide va de pair avec un ensemble d’événements qui auront lieu tout au long de l’année, avec des tables rondes, des projections et des expositions, pour continuer à faire grandir notre communauté de passionnés de vidéo », confie Haily Grenet.

Dimension plus internationale

La manifestation à la formule intimiste, propice aux rencontres entre visiteurs, galeristes et artistes, vient aussi se greffer à un environnement porteur, puisque l’hôtel est implanté à proximité du quartier des galeries d’art contemporain de Bruxelles. Le centre d’art Wiels présente aussi actuellement une grande exposition vidéo de l’artiste belge Francis Alÿs, qui représentait son pays à la dernière Biennale de Venise.

La foire prend donc une dimension plus internationale, et les galeristes sont au rendez-vous. Around Video 2023 rassemblera en effet quarante-cinq galeries, soit neuf de plus que la précédente édition, dont de nombreux nouveaux venus. Une petite moitié de françaises, dont Ceysson & Bénétière, Michel Rein, Anne Barrault, Eric Mouchet, Anne-Sarah Bénichou, Marcelle Alix (pour la première fois), Christophe Gaillard ou Espace à vendre (à Nice), et une majorité de galeries internationales, venues de Belgique (une dizaine), de Barcelone, d’Amsterdam, de Berlin, de Rome, de Londres, d’Istanbul ou de Lituanie.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés

Cinq cartes blanches ont été proposées à des artistes sans galerie, dont les Françaises Célin Jiang, alias Bisou Magique, et Nadia Guerroui, qui vit à Bruxelles, ou la Marocaine Lina Laraki, fraîchement sortie du Fresnoy, studio national des arts contemporains. Pour la première fois, la foire a organisé, en parallèle, un partenariat avec le Total Museum of Contemporary Art de Séoul, qui présentera en novembre une sélection de douze vidéos d’artistes primés ou exposés en carte blanche, lors des éditions précédentes (dont Enrique Ramirez, Bertille Bak et Pierre Pauze). « C’est une façon de continuer à soutenir les artistes et de donner un écho international à notre foire », justifie la directrice.

Parmi la somme de vidéos où l’on retrouve tous les genres (documentaires ou conceptuels, performatifs ou animation, essais vidéo, usage de l’intelligence artificielle…), il ne faut pas manquer les lumineux récits de vie de cinq femmes filmées sous le dôme de l’Espace Niemeyer, à Paris, comme dans une sonde spatio-temporelle par Carla Adra (galerie Valeria Cetraro, Paris), l’hommage aussi tendre qu’acide rendu aux mineurs vieillissants du Pas-de-Calais par Bertille Bak (The Gallery Apart à Rome), ou encore la nouvelle socio-science-fiction d’Ariane Loze, dont la vie est décortiquée et exploitée par les algorithmes et les données issues de son smartphone (Michel Rein).

Around Video, Moxy Brussels City Center, rue du Prince-Albert 2, Ixelles, à Bruxelles. Du vendredi 29 septembre au dimanche 1er octobre.

Emmanuelle Jardonnet(Bruxelles)

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes
  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.

Lecture restreinte

Votre abonnement n’autorise pas la lecture de cet article

Pour plus d’informations, merci de contacter notre service commercial.