France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

La montagne était un peu trop haute pour le SA XV

Tout avait bien démarré pour le SA XV qui ouvrait le...

Tout avait bien démarré pour le SA XV qui ouvrait le score dès la 3e minute sur une pénalité de Saubusse alors que les Oyomen n’avaient pas encore mis la main sur le ballon. Ce qu’ils faisaient dans la foulée, et de belle manière. Sur une touche très litigieuse qui leur était rendue à 30 mètres de l’en-but charentais alors qu’Ugalde l’avait jouée rapidement, ils lançaient une attaque en première main toute en vitesse et précision qui envoyait l’ailier Stark à l’essai (3-5, 7e).

L’efficacité d’un leader sûr de son jeu et de sa force. Un peu trop même, quand sur sa deuxième offensive, Oyonnax refusait de prendre les points sur une première pénalité dans les 22 adverses au profit d’une pénaltouche contrée proprement. Dans la foulée, il choisissait de jouer la deuxième à la main pour se faire gratter le ballon à portée d’essai par Texier.

Marvin Lestremau a inscrit le deuxième essai du SA XV, lui permettant de virer en tête à la pause (15-5).
Marvin Lestremau a inscrit le deuxième essai du SA XV, lui permettant de virer en tête à la pause (15-5).

Photo Quentin Petit

Double péché d’orgueil qui réveillait Chanzy, d’autant que la mêlée angoumoisine avait le talent d’aller chercher une pénalité sur une introduction adverse. Rien de tel pour donner du cœur à l’ouvrage, et le SA XV n’en manquait pas au moment d’envoyer une énorme séquence depuis une touche sur les 50 mètres, qui aboutissait après près d’une minute de jeu à un essai de Pesvianidze que Saubusse se faisait un devoir de transformer (10-5, 31e). À voir et revoir sans modération.

Il restait deux minutes pour tenter de renverser la table. Ayarza sonnait la charge à deux reprises, mais la dernière pénalité était pour Oyonnax.

Réduit à quatorze après le jaune de Vialelle sur l’action de l’essai, le leader commençait à se faire des nœuds au cerveau. De nouveau pénalisé en mêlée, privé la plupart du temps de ballons, et débordé sur une merveille de passe au pied d’Ugalde pour Lestremau qui se jetait dans l’en-but adverse.

15-5 à la pause, et ce score ne devait rien au hasard. Tout à l’engagement et au culot d’un SA XV libéré par son succès à Massy.

Une attaque défense en seconde période

Seulement Oyonnax ne survole pas la Pro D2 depuis deux mois pour rien. Trois changements dans le pack pour solidifier une mêlée chahutée lui redonnaient suffisamment d’aplomb pour revenir vite au score sur un essai de coin de Stark, son deuxième de la soirée (15-10, 44e).

La bataille faisait rage sur chaque ruck, chaque impact, et c’est Oyonnax, guidé par le pied de Soulan, qui remportait peu à peu le combat stratégique de l’occupation pour camper dans les 22 angoumoisins. Ce dont profitait le demi de mêlée Gondrand pour se faufiler dans l’en-but derrière une mêlée, essai refusé pour un écran (56e).

Partie remise : Laclayat grattait un ballon dans les pieds des avants du SA XV, au grand dam du banc et des tribunes qui hurlaient en pure perte à la pénalité, et ce diable de Stark profitait du décalage pour y aller de son triplé. Essai cette fois-ci transformé par Bouraux qui permettait à son équipe de passer devant (15-17, 59e).

Contestable, mais pas illogique au moment où le match virait à l’attaque-défense. Le SA XV ne parvenait plus à mettre les pieds dans le camp adverse, ou si peu longtemps. Pris dans l’étau, privé de toute solution offensive. Mais héroïque en défense pour préserver son bonus défensif, quand Oyonnax courait après l’offensif, avant de prendre soin de s’offrir cinq points d’avance grâce à Bouraux pour se mettre à l’abri d’une pénalité (15-20, 78e).

Il restait deux minutes pour tenter de renverser la table. Ayarza sonnait la charge à deux reprises, mais la dernière pénalité était pour Oyonnax qui engrangeait un septième succès consécutif.

Le SA XV doit, lui, se contenter d’un point de bonus défensif qui pourrait tout de même s’avérer précieux dans sa longue course au maintien qui se poursuivra vendredi prochain à Biarritz.

Les réactions sur charentelibre.fr. Les déclarations d’après-match des deux équipes sont à retrouver en vidéo sur le site de Charente Libre.