France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le maire de Sainte-Soul, 17 ans, fulmine contre les voyageurs qui "jouissent d'une tolérance insupportable" et se sentent "abandonnés" par les autorités

Plusieurs frênes de huit mètres de haut ont été abattus et un tout nouveau terrain de football a été démoli. Mi-juillet, après deux semaines de squattage, une communauté de voyageurs de 150 caravanes a mis les voiles, quittant la ville de Santo Sur avec une grosse facture. D'autant plus que le maire Bertrand Airal se sent " abandonné " par les autorités et totalement démuni. " Ils jouissent d'une tolérance intolérable. »

[…]

La police veille pour ne pas troubler l'ordre public. Une position qui exaspère Bertrand Ayral : " J'accepte cette situation car il y a sont 100 personnes. Nous ne vérifions pas leurs identités. Ils sont raccordés au réseau d'eau, d'électricité... Complètement exonérés. "L'installation a duré 15 jours, selon lui, et a causé 30 dégâts 000   euros entre les travaux de remise en état du stade et la facturation."   » il a néanmoins pu réclamer une consommation d'eau avant le départ.

[…]

Depuis le départ du premier convoi Moins de deux semaines plus tard, un deuxième convoi est arrivé le dimanche 31 juillet. Après avoir déplacé une demi-tonne de pierres, une caravane de 100 personnes est entrée dans le stade, a déclaré Bertrand Ayral devant le tribunal. Je dépose à nouveau une demande d'expulsion en référé à

Sud-Ouest