France

Le futur iPhone pourrait faire les frais du coronavirus

Le futur iPhone pourrait faire les frais du coronavirus

L'iPhone 9, qui pourrait faire suite à l'iPhone SE, sera-t-il la prochaine victime de l'épidémie de Coronavirus qui sévit actuellement ? La réponse est encore incertaine mais les restrictions imposées actuellement par les douanes chinoises pourrait bien retarder la sortie du prochain smartphone d'Apple.

Les restrictions au voyage imposées actuellement par Pékin interviennent en effet à un moment traditionnellement crucial pour le géant américain. C'est en effet durant cette période que des ingénieurs d'Apple s'envole pour la Chine et ses pays voisins afin de mettre la dernière touche aux smartphones destinés à être commercialisés l'année suivante. Si la fabrication ne débute généralement pas avant l'été, c'est au cours des premiers mois de l'année que la direction d'Apple revoit les processus d'assemblage de ses appareils avec ses partenaires industriels, au premier rang desquels figure Foxconn, le géant taïwanais dont l'activité a été lourdement impactée par le coronavirus qui fait actuellement des ravages en Chine et dans le monde entier.

publicité

Comme le rapportait l'agence Reuters ce mercredi, des anciens employés d'Apple ont confirmé que l'ombre de Foxconn plane actuellement sur le futur de l'iPhone 9. En cause : le confinement imposé à un grand nombre de salariés et d'ingénieurs de Foxconn, qui pourrait ralentir l'échange d'informations des deux côtés du Pacifique et retarder le processus de production du futur iPhone. Pour rappel, Foxconn, le plus grand fabricant mondial d'électronique, a retardé la réouverture des principales usines d'iPhone à Shenzhen et Zhengzhou après les vacances du Nouvel An chinois, mais espère reprendre la moitié de sa production chinoise d'ici la fin février.

Un retard qui aura d'ores et déjà un impact sur Apple. Le géant américain a averti la semaine passée les marchés qu'il était peu probable de le voir atteindre ses objectifs de revenus au cours du premier trimestre 2020 et que l'approvisionnement mondial en iPhone serait limité du fait des avancées du coronavirus en Chine et en Asie.