France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le géant du café Lavazza en passe d'acquérir MaxiCoffee

Créée sur les rives du Bassin d'Arcachon en 2008 par Jean-Charles Krompholtz, Maxicoffe a été rachetée dix ans plus tard par le groupe marseillais Daltys, de Christophe Brancato, à qui elle a finalement donné son nom commercial. L'enseigne française devrait cette fois passer sous pavillon italien dans les prochains mois. Le groupe Lavazza compte racheter "100% du capital social" de l'entreprise française présidée par Christophe Brancato qui emploie actuellement quelque 1.500 personnes. MaxiCoffee vend plus de 350 marques de café ainsi que des machines et accessoires à des particuliers et professionnels à travers son site internet, "60 agences professionnelles" et plusieurs boutiques "concept store". Le tout pour 252 millions d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier, dont environ 15 % à l'export.

MaxiCoffee, leader français de la vente de café sur Internet, racheté par Daltys

L'entreprise a également ouvert une "école de café" implantée à Bordeaux, Marseille et Paris et possède plusieurs implantations en Gironde, berceau original de Maxicoffee, où est notamment basée, à Mios, la division chargée du e-commerce (90 millions d'euros de chiffre d'affaires). Maxicoffee est aujourd'hui détenue par Christophe Brancato, le fonds 21 Invest France, et "d'autres actionnaires minoritaires". Aucun détail financier n'a été communiqué sur l'opération, au terme de laquelle "le groupe Lavazza actionnaire majoritaire sera associé" à M. Brancato "qui réinvestira en minoritaire au capital de MaxiCoffee dont il restera le Président", explique le communiqué.

L'acquisition "s'inscrit dans notre stratégie de développement international" et "nous permettra de consolider notre positionnement en France, un marché clé pour le groupe depuis toujours, et de renforcer notre présence dans l'e-commerce", explique le directeur général de Lavazza, Antonio Baravalle. Lavazza "prévoit de soutenir le développement" de MaxiCoffee et "notre entrée dans la société ne modifiera en rien un business model qui a fait ses preuves", promet-t-il. L'opération doit encore être approuvée par l'Autorité de la concurrence.

Après la Grande Récré, Camaïeu, Gap et Go Sport, Michel Ohayon s'empare de Cafés Legal