France

Le monde politique entre effroi et colère après l'attentat de Nice

La droite demande une législation d'exception après l'attentat de Nice de ce jeudi. Pas d'union nationale après ces crimes, malgré les appels en ce sens de Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Il n’y a pas d’unité nationale mais une émotion collective : le monde politique a été saisi d’effroi à l’annonce de l’attentat de Nice, ce jeudi matin, au moment où les députés étaient réunis à l'Assemblée nationale pour entendre Jean Castex présentant les détails du reconfinement devant la représentation nationale.

La droite pour une législation d'exception

La droite et le Rassemblement national ont haussé le ton immédiatement après cette attaque au couteau, réclamant une nouvelle "méthode" et une législation "d’exception" pour faire face à une situation de "guerre".

Le maire LR de Nice, Christian Estrosi, qu a déjà vécu l'attentat du 14 juillet 2016, a très vite choisi des mots lourds de sens: "Trop c’est trop, il est temps maintenant que la France s’exonère des lois de la paix pour anéantir définitivement l’islamo-fascisme de notre territoire".

"Plus fort, plus vite"

"Il faut agir plus fort et plus vite", a réclamé le chef de file des sénateurs LR, Bruno Retailleau. 

"Les mots ne suffisent plus", a pour sa part réagi Gérard Larcher, président LR du Sénat.

Face à cette surenchère de réactions, l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, a lui aussi demandé des mesures fortes mais insisté sur l'unité nationale : "Le temps n'est pas à la polémique, ni à la politique".

A gauche, l'ex-chef de l'Etat François Hollande, lui aussi, appelle à la mesure.

Même chose pour le patron du PS, Olivier Faure: "Il n’y a pas de loups solitaires, il n’y a que la folie barbare d’une meute fanatique. Nous ferons face. La République et la démocratie ne plieront pas".

Football news:

La Juve jouera avec le Genoa, l'inter contre la Fiorentina, l'AC Milan - Torino et d'autres paires de 1/8 de finale de la coupe d'Italie
Musa à propos de Sheffield: je Veux jouer au plus haut niveau, avec tout le respect pour ce Club
Betas sur le PSG et Man City: ils paient leurs salaires avec du pétrole et du gaz, pas avec leurs revenus. En raison d'eux, les salaires ont augmenté de 15%
Cheryshev ne s'est pas entraîné avec Valence. Le Club a signalé un cas de coronavirus dans l'équipe
Vedomosti lance un site sportif mettant l'accent sur le côté commercial. La version imprimée sera également
Conte sur le fait qu'il sera congédié avant Noël: Si c'est le cas, c'est seulement parce que je le mérite
Marcelo Bielsa: Maradona était un peintre. Il restera notre idole