France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le PSG et l'OM lorgnent sur le fair-play financier de l'UEFA

Europe 1 AFP 20h05 19 août 2022
L'UEFA surveille la situation financière de le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille et un "accord de règlement" qui stipule les pénalités. Les deux clubs français engagés dans la Ligue des Champions sont "obligés de rentrer progressivement dans leurs griffes sous peine de faire face à des sanctions plus sévères dans un futur proche ".

Les finances du Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille sont passés au crible par l'UEFA, qui a transmis aux deux clubs des "accords transactionnels" stipulant des sanctions financières, a indiqué l'AFP, selon une source proche du dossier. ,confirme l'information de L'Equipe. Ces accords transactionnels prévoient des "pénalités financières minimales" et des "objectifs à atteindre" pour l'OM, ​​précise l'une de ces sources, précisant que les objectifs s'inscrivent dans le cadre :du fair-play financier, qui stipule que si pas tenu, "les peines peuvent être aggravées".

Avertissement contre des "sanctions plus sévères"

L'Union européenne (ICFC) a déclaré dans une autre source proche du dossier Deux clubs français qui ont été en affaires ont déclaré qu'ils "ont l'obligation de se remettre progressivement sur les rails, sous peine de se voir infliger des amendes plus sévères dans un avenir proche", mais qu'ils seront bientôt confrontés à des sanctions plus sévères. La proposition de l'UEFA peut être rejetée sous peine de sanctions.

" De nombreux clubs sont dans le viseur de l'UEFA et tous travaillent pour se conformer aux nouvelles règles." L'UEFA a réformé son fair-play financier (FPF) au printemps en le rendant plus flexible. Les clubs doivent limiter les salaires des joueurs et des entraîneurs, les frais de transfert et les frais d'agent à 70 % de leurs revenus à partir de 2025. Saison 2026, mesures à mettre en place par étapes. Contactés par l'AFP, le PSG, l'OM et l'UEFA se sont refusés à tout commentaire.