France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Le PSG facile chez les Danois de GOG en Ligue des Champions

Kamil Syprzak et les Parisiens ont déroulé ce mercredi au Danemark. (A. Mounic/L'Équipe)

Kamil Syprzak et les Parisiens ont déroulé ce mercredi au Danemark. (A. Mounic/L'Équipe)

À l'entame des matches retour de la poule A de la Ligue des Champions, les Parisiens ont largement dominé GOG, ce mercredi au Danemark (40-35).

Ak.C. 30 novembre 2022 à 22h44

Le PSG a idéalement entamé les matches de retour de la phase initiale dans le groupe A de la Ligue des Champions : ce mercredi soir, le champion de France se déplaçait au Danemark, à Odense, pour affronter GOG, une semaine après l'avoir dominé, dans sa salle (41-36). À peu de chose près le score a été identique : 35-40 pour le PSG, qui signe là son septième succès en huit journées de l'épreuve phare continentale.

Même privés de Luka Karabatic (mollet) et Adama Keita (cuisse), les Parisiens n'ont guère peiné pour prendre la mesure de leur hôte du soir. Grâce notamment en début de période à Kamil Syprzak, le pivot polonais, idéalement servi par Nikola Karabatic, auteur de 5 des 10 premiers buts du PSG (et 7 sur 9 dans le premier acte dont 2 sur 3 aux penalties). Ensuite, Elohim Prandi, absent la semaine passée (adducteurs), a signé un magnifique retour continental avec un impeccable 4/4 en cinq minutes.

De quoi décrocher les Danois (14-19, 28e), Jerry Tollbring et Morten Olsen étant un peu trop seuls pour alimenter la marque. Il faut dire que Jannick Green, dans les buts parisiens était en forme, tout comme son homologue de GOG, Tobias Thulin, relayé ensuite par Mathias Dorgelo. Insuffisant pour empêcher le PSG de virer en tête à la pause avec un pécule de trois unités (19-22).

f

Au retour des vestiaires, les Danois ont eu un regain notamment grâce à Morten Olsen (12 sur16 aux tirs), intenable mais bien trop seul pour affoler la défense parisienne. Et ce d'autant que Nikola Karabatic a su clamer les ardeurs danoises en claquant trois buts d'affilée en deux minutes pour écarter la menace adverse (25-28, 41e).

Ensuite, Morten Olsen a eu beau répondre avec un 4/4 en cinq minutes, insuffisant pour enrayer la machine française au sein de laquelle Luc Steins a encore donné le tournis à la défense (5 sur6 aux tirs, 7 passes) pour servir les copains dont Dainis Kristopans (7 sur 10) ou encore Kamil Syprzak (10 sur 13 dont 3 sur 4 aux penalties).

Elohim Prandi poursuivant, lui aussi, son festival (6 sur 8) en ne ratant son premier tir qu'à la 53e minute. Il n'y avait plus de suspense depuis un moment (33-37, 53e). Le PSG s'est même permis de terminer en envoyant ses jeunes issus du centre de formation (Gautier Loredon et Léo Plantin) profiter d'un peu de temps de jeu.

Ce succès, cumulé à la défaite de Veszprem à Zagreb (29-26), la première pour les coéquipiers de Kentin Mahé, jusque-là seuls leaders, permet au PSG de prendre le lead en tête du groupe A. Les Hongrois de Veszprem avaient infligé aux Parisiens, le 15 septembre à domicile, leur seule défaite (36-34) cette saison en Ligue des Champions.

publié le 30 novembre 2022 à 22h44