France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

RN et LR ne censurent pas le gouvernement

Le parti de Marine Le Pen s'apprête à s'imposer comme un adversaire rationnel et sérieux.

Mépris pur et parfait. Dans les rangs de l'Union nationale, il n'y a aucun doute sur les actions menées face à la résolution de méfiancevisant à stopper, ce mercredi, l'Union de gauche contre la Première ministre Elizabeth(Nupez). est né. Nul doute que leur voix sera mêlée à la voix de la désobéissance de La France. Adversaires"bruyants"et"confus". Dans la forme comme dans le fond."Les positions seront affinées en réunion de groupe ce mercredi.garantit le secrétaire général Renault Labay. Mais il y a une urgence sociale dans le pouvoir d'achat. Le gouvernement louangant va reporter cette urgence à la rentrée année..."

Au-delà de ce débat de société, il y a plus de débat politique. Accroître l'engagement de responsabilité pour accélérer l'activité d'"institutionnalisation"du parti. Et elle n'apparaît plus comme une simple opposition, mais comme une alternative possible. "Notre stratégie, c'est de nous opposer au gouvernement.vise à être Philippe Olivier, conseiller spécial de Marine Le Pen. Nous sommes combatifs, mais dans le cadre du système. Dans le calme, la réflexion et Comme La France insoumise semble bâclée et irresponsable, nous serons de plus en plus reconnus comme des membres responsables et républicains.

RelisezMarine Le Pen : "En principe, l'inverse est stupide"

Les droits se répètent depuis quelques semaines dans ce cadre. Au Congrès, c'est une opposition solide mais constructive. Si LR Rep.ne votait pas de défiance à la demande de l'administration Elizabeth Borne, ils n'iraient pas dans le sens du vote de défiance présenté par La France. De défi. Par conséquent, les agents de droite s'abstiennent ou votent contre cette élection. "L'idée n'est pas de renverser le gouvernement ou de faire un coup d'Etat politique. Quelle image cela donnerait-il aux Français ? Je ne vais pas bloquer l'organisation avec une alliance contre nature."À Annie Genevad, présidente de la République et l'adjointe Doorappelle que le but de son parti est de "faire avancer la proposition".

"Responsabilité"

Comme lors de la précédente législature, la vision est partagée par la plupart des députés de droite du Palais Bourbon. Avec une opposition rationnelle et sérieuse. "Nous n'avons pas été élus pour bloquer le pays. Nous sommes à une époque où l'opposition doit prendre ses responsabilités",explique la députée savoyarde Emily Bonivald. Selon elle, les mouvements politiques représentés par le parlement n'ont aucun intérêt à voter pour ce vote de défiance, qui renverse le gouvernement mais ne modifie jamais le rapport de force à demi-cycle. "Nous demandons au gouvernement tous les documents juridiques présentés par le gouvernement et votons contre s'ils trouvent qu'ils ne vont pas dans la bonne direction.", mais elle je vous préviens.