France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

"Les bus à Montpellier sont trop chargés, on laisse des gens à quai, il faut améliorer l'offre !"

Les syndicalistes de FO de Tam tractent ce mardi 6 décembre sur la ligne de bus numéro 15. Ils réclament des moyens, à savoir des bus et des conducteurs, pour améliorer les conditions de transport des usagers.

Une action de tractage est menée ce mardi 6 décembre aux arrêts de la ligne 15 de bus à Montpellier. Cela rentre dans le cadre d'une communication de la Fédération des transports. "Chaque jour de la semaine, on va mettre en avant quelque chose que l'on va revendiquer", explique Rachid Khallaki et les syndicalistes FO.

Future ligne à haut niveau de service

La ligne de bus numéro 15 du réseau Tam n'a pas été choisie au hasard. "C'est celle qui deviendra la ligne de bus à haut niveau de service en 2025. Nous, on ne veut pas attendre. Nous voulons que l'offre soit améliorée maintenant, que la Métropole donne son accord. On ne peut pas dire aux gens : laissez vos voitures chez vous et ne pas mettre des moyens en face ! Là, aux heures de pointe, les bus sont trop chargés, on laisse des gens à quai, cela crée des tensions, il faut améliorer l'offre." 

"On veut montrer qu'on laisse des gamins à quai"

Rachid Khallaki espère trois à quatre "services matériels", sachant qu'un service matériel correspond à un bus et deux conducteurs. Sur celle ligne, qui va des Sabines à Odysseum, les usagers ont donc pu être témoins de l'opération de communication du syndicat en trois points : Saint-Eloi, Tonnelles et au collège Marcel-Pagnol... "On veut montrer qu'on laisse des gamins à quai".