France

Ligue 1 : le PSG gâche mais se rassure à Reims

Les Parisiens ont dominé Reims (2-0) grâce à un doublé de l’Argentin Mauro Icardi, qui n’avait plus marqué depuis sept mois.

Le Monde avec AFP

Temps de Lecture 1 min.

Le Paris-Saint-Germain a enchaîné un troisième succès consécutif, dimanche 27 septembre, à Reims (2-0). Une soirée marquée par le retour des « Quatre fantastiques » et le doublé de l’Argentin Mauro Icardi, buteur pour la première fois en sept mois.

Trois points de plus, et une place consolidée dans la première moitié du classement : le PSG, désormais septième après la 5e journée à un point du podium, continue de rattraper match après match le retard né de ses deux défaites inaugurales. En s’imposant au stade Auguste-Delaune, où leur dernier succès en Championnat remontait à 2013, les hommes de Thomas Tuchel ont passé un test de solidité avec sérieux, mais du déchet.

La présence au coup d’envoi de ses quatre vedettes offensives (Neymar, Mbappé, Icardi, Di Maria), pour la première fois depuis le 24 juillet, laissait pourtant entrevoir une soirée plus enjouée en Champagne. Si Mauro Icardi, le Goleador de la bande, a marqué un doublé (9e, 62e), le PSG a aussi tardé pour se mettre à l’abri

L’Argentin a ainsi réussi le break deux minutes après que le Rémois Boulaye Dia a touché le poteau (60e), résumant l’état de ce rouleau compresseur dont certains mécanismes manquent encore d’huile.

Slalom de Neymar

Le réalisme a été le péché mignon du PSG : entre Neymar (43e, 90e), Kylian Mbappé (6e, 82e), Angel di Maria (15e), Julian Draxler (12e), ou Pablo Sarabia (87e), Paris a multiplié les imprécisions qui ont permis de maintenir Reims dans le match.

Au terme d’un été qui a interrogé sur son apport, Icardi a marqué ses premiers buts depuis le 29 février. Il a profité d’une belle ouverture de Mbappé pour débloquer son compteur. Et c’est encore l’ancien Monégasque qui lui a offert le 2-0 (62e), avant sa sortie dans le dernier quart d’heure.

Mbappé a également bien combiné avec Neymar, le Brésilien gratifiant le public rémois de quelques dribbles dont il est l’expert. « Ney » n’a pas été loin de marquer le but du début de saison, au terme d’un slalom de 40 mètres où il a déposé trois défenseurs avant de voir son tir frôler le poteau (43e).

Mais la suspension de quatre matchs à partir de mardi de Di Maria, pour un crachat contre l’OM, et celle crainte pour Neymar empêchent les fans de trop se réjouir : Paris doit encore attendre pour atteindre sa vitesse de croisière.

Le Monde avec AFP

Contribuer

Services

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes

Football news:

Ronaldo a subi un nouveau test positif pour le coronavirus. Il ne jouera probablement pas avec le Barça (Correio da Manha)
La défaite la plus écrasante de Simeone à l'Atlético: le manque de Parti, l'adaptation intelligente de Flick et la grande Analyse de Vadim lukomsky
Les joueurs du Barça sont mécontents que certains joueurs aient prolongé leur contrat avec une baisse de salaire (Marca)
Capello sur les débuts de Miranchuk: un but Fantastique. En parlant à Gasperini, il est heureux
Un journaliste espagnol a comparé faty à un vendeur noir fuyant la police. Barcelone poursuit (malgré ses excuses)
Nous jouons avec les meilleurs bandits de football et je reçois le jaune pour ça? Müller - arbitre du match Atletico
Samuel Eto'O: Guardiola est le grand. Il n'est pas allé seulement à Messi