France

Lola éliminée de Koh Lanta : "J'ai fait mes choix avec le cœur" [INTERVIEW]

Lola éliminée de Koh Lanta : "J'ai fait mes choix avec le cœur" [INTERVIEW] Eliminée lors de l'épreuve d'orientation de Koh Lanta les 4 terres, Lola se livre sur une aventure qui lui a permis de s'installer comme une des candidates les plus à l'aise dans les stratégies comme dans les épreuves.

Originaire de Berck, Lola a intégré l'équipe violette du Nord dans Koh Lanta les 4 terres. Au côté de Fabrice et d'Angélique, elle a vécu une aventure difficile mais a réussi, par ses décisions stratégiques et ses victoires lors d'épreuves, à aller jusqu'en finale. Lola a marqué cette saison en trouvant deux colliers d'immunité et en en donnant un à sa binôme Angélique. Une décision qui a pu surprendre et qu'elle nous explique dans cet entretien. Eliminée dans l'épisode 14 lors de l'épreuve d'orientation, elle revient pour nous sur son aventure Koh Lanta.

Quand vous avez été prise pour Koh Lanta, vous vous attendiez à aller si loin ?

Non, déjà je pensais jamais être prise à Koh Lanta et encore moins aller à l'orientation. Forcément, quand on est pris, on espère aller au bout. Je l'espérais mais je ne pensais pas y arriver.

A quel moment vous vous êtes dit que vous pourriez aller loin ?

Au moment où on fait un coup avec Angélique : je lui donne mon collier. Je me dis "Là si on calcule bien, ça peut le faire".

Vous vous êtes vraiment serré les coudes très vite, toutes les deux. Vous aviez prévu de poursuivre l'aventure en binôme ?

On a commencé à deux et on a vraiment été dans la galère toutes les deux. Ça allait de soi, on s'entend tellement bien qu'on savait même sans se faire de promesse qu'on n'allait pas se trahir.

Cette saison, le fait que les candidats représentaient leur région a-t-il établi un lien supplémentaire ? On pense notamment à votre relation avec Fabrice, que vous qualifiez presque de familiale.

Clairement, être dans l'équipe du Nord nous a soudés. J'ai eu la chance de me retrouver dans une équipe où j'aimais tout le monde. Il n'y avait personne qui me dérangeait. Même après le jeu, je suis encore beaucoup en contact avec l'équipe du Nord. Ça nous a soudés tout de suite.

Représenter votre région a-t-il été une pression supplémentaire pour vous ?

Au tout début on se dit qu'on se représente nous-mêmes mais aussi notre région. C'est un petit poids supplémentaire mais c'est positif et on ne joue plus que pour nous mais aussi pour notre région. Je pense que ça nous donne une force quelque part.

Vous vous êtes surprise à échafauder des stratégies dans Koh Lanta ?

Je ne me suis jamais dit que j'allais faire de la stratégie pure. Je suis quelqu'un qui réfléchit quand même beaucoup dans la vie de tous les jours et, en allant à Koh Lanta, je savais que j'allais beaucoup réfléchir. J'ai juste voulu faire preuve de bon sens pour avancer loin. J'ai essayé d'avancer comme je le pouvais avec les gens que j'aimais.

On a l'impression que tous les choix que vous avez faits dans l'aventure ont été influencés par vos affinités, positives ou négatives.

C'est exactement ça. J'ai voulu avancer toute seule parce que c'est un jeu mais il était hors de question que j'avance en dépit des gens que j'aime.

Vous avez aussi un superbe palmarès lors des épreuves. C'est une fierté ?

Je pense qu'on peut gagner les poteaux et les 100 000€ de Koh Lanta mais si on ne fait pas ses preuves avant, ce n'est pas une belle victoire. Si je ne gagne pas Koh Lanta aujourd'hui, je suis quand même fière de mon parcours et d'avoir remporté des épreuves. C'est une vraie fierté.

Fait rare dans Koh Lanta, vous donnez un de vos colliers à Angélique. Vous avez compris les réactions de coéquipiers qui vous trouvaient trop gentille d'avoir fait ça ?

On peut croire que j'étais trop gentille. Je l'ai donné par gentillesse, c'est vrai, et parce que je voulais avancer avec Angélique. Mais je lui ai aussi donné par stratégie parce que je savais que si Angélique partait, même avec deux colliers, je n'irai pas beaucoup plus loin dans l'aventure. Mes choix ont toujours été faits avec le cœur mais c'était aussi stratégique. Je ne suis pas entièrement bête à donner mon collier si ça ne me sert pas non plus ! (rires)

Angélique a plus tard été éliminée. Vous vous en êtes voulue de ne pas avoir vu venir la stratégie des garçons ?

Non, parce qu'on en avait discuté avec Angélique. Je m'en suis juste voulue d'avoir fait entièrement confiance à Dorian parce qu'il m'avait donné sa parole. A partir du moment où quelqu'un me donne sa parole, je n'ai plus aucun doute. Angélique avait encore peur et s'en méfiait jusqu'au bout. Elle s'en doutait presque. J'étais prête à donner mon collier à Angélique et je lui avais dit "si tu te sens en danger, tu me le dis" mais elle ne me l'a pas dit. C'est que ça devait se faire comme ça, c'est tout.

Que retiendrez-vous de votre aventure dans Koh Lanta ?

Que du positif. C'était une aventure magique tout autant que c'était compliqué, stressant et difficile.

Qu'est-ce qui a été le plus dur ?

La nourriture, parce que ça amène tout le reste autour. Parce qu'on ne mange pas, nos proches nous manquent plus, on est plus fatigué, plus à cran.

Et votre plus grande joie ?

Le moment où je me suis dit "Là c'est bon t'es bien", c'était pendant l'épreuve des trapèzes quand je gagne. Au moment où Angélique tombe, je savais que j'allais gagner ce jeu là. Je pourrais pas expliquer l'émotion que j'ai eue mais je me sentais vraiment bien parce que je savais que j'allais la sauver.

Votre aventure vous a-t-elle changée ?

Non, je suis toujours la même personne. Je relativise peut être un peu plus. S'il y a des journées où ça ne va pas, je me dis "bon Lola, c'est pas grave. T'as fait Koh Lanta, il y a pire dans ta vie."

On vous reconnaît dans la rue ?

On me reconnaît beaucoup. Je suis pas souvent à Berck mais à Lille on me reconnaît. Quand j'irai dans ma ville, je me dis que ça peut être fou parce que les gens me reconnaissent. Il y a vraiment des grands fans de Koh Lanta.

Si on vous proposait de reparticiper à Koh Lanta, vous iriez ?

Ouais, direct ! J'irais avec une pression parce que la première fois je n'avais rien à prouver. Je ne savais pas à quoi m'attendre mais là je sais que c'est très compliqué. Et là j'ai quand même gagné beaucoup d'épreuves donc ça met une pression pour savoir si je suis capable de mieux faire ou aussi bien. Mais pour moi je n'en suis pas capable ! (rires)

Football news:

Arteta à propos d'Ozil: C'est toujours triste quand une telle figure s'en va
Alaba sera transféré au Real cet été. Contrat de 4 ans convenu, salaire - environ 11 millions d'euros (Marca)
Stefano Pioli: En avril. Pour Milan, chaque match est le plus important
Zlatan Ibrahimovic: avec Mandzukic, on va faire peur aux rivaux de Milan. Il a signé un contrat
Milan a marqué 43 points en 18 tours - le meilleur résultat depuis la saison 2003/04. Le Club est alors champion
Obameyang a fait un double dans le match de la premier League de la saison. Pierre-Emerick Aubameyang, l'attaquant londonien, a marqué son premier but pour Arsenal
Chelsea veut acheter Holand cet été et est prêt à battre son record de transfert (The Athletic)