logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
France

Macron sur les retraites : "Quand on écoute, on finit par comprendre", dit le président

Macron sur les retraites : "Quand on écoute, on finit par comprendre", dit le président MACRON - Le président de la république a été interpellé ce matin, à Pau, sur le sujet de la réforme des retraites. "Quand on explique et qu'on écoute généralement on finit par comprendre", a déclaré Emmanuel Macron à son interlocuteur.

S'agit-il de signes d'agacements ? Le chef de l'Etat semble manifestement lassé que le débat sur la réforme des retraites ne s'éternise et ne s'aventure sur des terrains qui ne lui plaisent pas. Ce mardi 14 janvier, en marge d'un événement organisé à Pau sur le thème de l'écologie, Emmanuel Macron a été interpellé par des manifestants venus exprimer leur désapprobation au projet du gouvernement. Un enseignant, qui est parvenu à quelques mètres de lui, lui a demandé avec véhémence de "retirer" cette réforme. Il a eu la possibilité d'échanger quelques minutes avec lui, le président s'étant retrouvé devant les médias en train d'enregistrer la scène. Le professeur est revenu sur la décoration accordée à Jean-François Cirelli, patron d'une société de fonds d'investissements, qui avait fait polémique il y a quelques jours. "Ne donnez pas de légion d'honneur à BlackRock, ce n'est pas exemplaire", a-t-il lancé. Réponse d'Emmanuel Macron : "Vous mélangez tout, vous patachonnez dans la tête". Les deux hommes ont discuté sur un ton vif, avant de se serrer la main, sans entrer dans l'invective.

Comme le rapporte le journal Les Echos, Emmanuel Macron a tout de même pris le temps d'exposer quelques arguments, regrettant, que selon lui, la réforme portée par Edouard Philippe soit caricaturée. "Collectivement, on ne porte pas assez le micro, la caméra sur les explications calmes et apaisées de qu'est-ce que c'est aujourd'hui et où on va, on passe trop de temps à commenter le jeu de rôle", a estimé le chef de l'Etat, ajoutant : "Il y a toujours eu des grèves, il y a en aura toujours sur ces sujets-là. Si vous voulez que les Français comprennent, il faut pouvoir leur expliquer. Il faut que chacun explique, pose les questions. [...] Quand on explique et qu'on écoute, généralement, on arrive à comprendre".

Themes
ICO