France

Mais à quoi servent les déplacements de ministres en France ?

Depuis qu’il est devenu Premier ministre, Jean Castex a multiplié les visites de terrain  et chaque membre du gouvernement est invité à faire de même  afin de donner le sentiment d’être dans l’action  en permanence. Ainsi, après avoir annoncé  qu’il autorisait  la fauche des jachères dans 19  départements- maintenant que la valeur fourragère de ces plantes desséchées sur pied   ne vaut plus grand-chose-, le ministre de l’Agriculture se rend ce vendredi  sur deux fermes dans le département  de Haute-Garonne. La presse est invitée à se faire accréditer pour se rendre sur les lieux. Mais l’invitation envoyée aux médias ne dit pas ce que l’on produit sur ces deux fermes  dans les communes de Cassagnabère-Tournas et de Mazères-sur-Salat. Il est juste rappelé  que le port du masque  est obligatoire  si on veut se rendre sur les lieux.

Aujourd’hui aussi, Bérangère Abba, la nouvelle  secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique, devait passer la matinée « à la réserve naturelle du courant d’Huchet  dans les Landes ». Sa communication nous indique que  « le courant d’Huchet, véritable cordon ombilical entre l’étang de Léon et l’océan atlantique, constitue un site riche en histoire, en traditions et en habitats pour la faune et la flore ». La secrétaire d’Eta aura effectué cette visite « hors presse » à 9H30 du matin avant de rencontrer les journalistes accrédités à partir  de 11H05 à l’embouchure du courant d’Huchet. Ces derniers sont invités à respecter les gestes barrière  et à porter le masque. Il reste à voir ce qu’il y aura d’intéressant à retenir de cette rencontre  qui ne semble avoir été conçue que pour tenter de faire connaître l’identité  de la nouvelle secrétaire d’Etat.

Déjà les vendanges et toujours  des taxes sur le vin à l’export 

Nous avons toutefois la certitude  que la multiplication des déplacements des ministres et secrétaires d’Etat se traduiront  par une augmentation des émissions de CO2  responsables du réchauffement climatique. Car les effets du réchauffement continuent de se faire sentir, accentués par la guerre économique mondialisée. Hier, l’Agence  France Presse recueillait le témoignage de vignerons des Pyrénées-Orientales - terre d’élection de Jean Castex- qui ont  débuté les vendanges dès le 5 août dans le cépage muscat. Ce qui faisait dire à l’un d’eux : « C’est la première fois que je vois une chose pareille, et je suis dans les vignes depuis l’âge de 17ans. Quand j’étais jeune, on commençait les vendages en septembre. J’ai envie  de prendre ma retraite mais, dans ma famille, personne de veut reprendre » disait cet homme de 68 ans qui travaille sept jours sur sept en ce moment. Il ajoutait que les dégâts causés au printemps par le mildiou allaient réduire sensiblement les rendements.

Tombée hier à 10H38 , cette information de l’AFP était précédée de 7 minutes  par une autre  indiquant que les Etats Unis maintiennent « des droits de douane punitifs sur certains importations en provenance de l’Union européenne  comme le vin, le fromage et les olives à hauteur de 25% » dans le cadre du conflit sur les aides accordées aux avionneurs Airbus et Boeing  des deux côtés de l’Atlantique.

Quand la France handicap ses producteurs de betteraves

Pour revenir au ministre de l’Agriculture, ce dernier avait annoncé  le 6 août  que le gouvernement décidera dans les prochaines semaines s’il autorisera, ou pas, l’enrobage des graines de betteraves à sucre de néonécotinoïdes en 2021, après la désastreuse perte de rendement   provoquée  cette année par jaunisse, suite l’interdiction de ce traitement. Contrairement  à la France, les 12autres  pays européens producteurs de betteraves  ont accordé des dérogations à leurs betteraviers pour cette année 2020. 

A ce propos, des reportages parus dans plusieurs médias ont fait état du danger pour les abeilles dans les champs de betteraves  au moment de la floraison des plantes. Sauf que les betteraves à sucre,  semées au printemps et récoltés en octobre,   ne fleurissent jamais. Ne peuvent fleurir que celles que l’on garderait une seconde année dans le champ pour monter en graine, comme c’est le cas pour d’autres légumes comme le chou. Dans ce cas, il s’agit de  plantes à semences sur lesquelles il vaut mieux interdire les néonicotinoïdes. Le simple souci d’objectivité devrait conduire   à informer les Français sur la différence existant selon l’usage qui est fait d’une même plante. 

Et pendant ce temps l’Amazonie brûle toujours  

Tandis que la betterave souffre de la jaunisse provoquée par un puceron  en France  avec des pertes de rendements considérables, on apprenait hier par une ONG  que « la forêt  amazonienne brésilienne  a perdu la surface des deux tiers de la Belgique depuis l’arrivée de Bolsonaro (…)  La superficie déboisée, détectée entre août 2019  et juillet  est supérieure de 101% à celle d’il y a deux ans, ce qui signifie que le gouvernement a presque doublé le rythme de destruction de la forêt amazonienne brésilienne », nous dit ce communique.

On sait que les incendies criminels sont repartis de plus belle au Brésil ces dernières semaines. On sait aussi que c’est pour permettre à ce pays de vendre plus de viande, de soja et de sucre de canne à la France et aux autres pays membres de l’Union européenne dans les prochaines années. On sait enfin  qu’Emmanuel Macron n’a toujours pas dit clairement  s’il ne signera, ou pas, l’accord de libre-échange conclu entre la Commission européenne  et les pays du Mercosur en juin 2019. Mais c’est peut-être le moment de poser cette question à tous ces ministres en déplacement.

Football news:

Pep Guardiola: personne ne se soucie des joueurs. Il y avait 2 semaines de pré-saison, et maintenant des matches tous les 3 jours, et donc 11 mois
Akanji 0-2 d'Augsbourg: le Borussia a trop peu montré en attaque et en défense
Hummels sur 0-2 à Augsbourg: le Borussia a bien joué à bien des égards, mais n'a pas créé assez de moments
Schalke ne remporte pas la Bundesliga en 18 tours consécutifs. Le score total des deux premiers matchs de la saison est de 1:11
Le Real a gagné avec l'aide du VAR et des attaquants radiés. Jovic a obtenu l'élimination, Mayoral-penalty
Robles sur le jugement d'un match avec le Real brésilien et le VAR: Douteux épisodes toujours Interprétée en faveur des clubs de haut
Conte about 4:3 avec la Fiorentina: Impressionné par l'attaque de l'inter. Nous manquions d'équilibre, nous avons payé pour cela