Suivre Jésus semble si simple quand Il en parle : il suffit d’écouter sa Parole et de la mettre en pratique. Et aujourd’hui le psaume 118 explicite merveilleusement comment recevoir cette Parole vivante. Ce long psaume, de vingt-deux strophes dans nos Bibles, mentionne dans tous ses versets la Parole, à l’aide de ses synonymes. Il nous trace ainsi un chemin de dialogue avec Dieu dans la prière, en vingt-deux étapes. Dans notre extrait de psaume de la messe, la Parole est mise en lumière par la « loi », les « préceptes », les « volontés » et les « décisions » de Dieu : tout ce qui réside dans son Cœur divin et préside à son Providence. Nous pourrions relire le psaume en remplaçant les synonymes par la réalité de la Parole : voilà que nous demandons à Dieu de nous la montrer, nous la méditons, nous la choisissons, nous nous y ajustons, nous la gardons, nous l’observons, elle nous guide et nous plaît. Et c’est surtout le premier mot de ce psaume aux 176 versets, qui nous en donne la clé de lecture : « heureux l’homme ». Heureux celui qui lit tout le psaume, tous les psaumes et qui s’attache à cette Parole aux milles langages dans sa vie. « Heureux » en hébreu signifie aussi « en avant », « en route ». Heureux celui qui marche à la suite du Christ, parce qu’il l’écoute parler aujourd’hui à son âme.

Autres textes : Pr 21, 1-6.10-13 ; Ps 118.