France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Marijuana et CBD n’auraient pas plus d’efficacité contre la douleur que les placebos

Un stand présentant des produits à base d'huile de cannabidiol (CBD) à Bangkok, le 6 janvier 2020.

© AFP / Mladen ANTONOV

Nouvelle étude

Des chercheurs de l'institut Karolinska en Suède n'ont observé aucune différence significative entre le cannabis et un placebo pour réduire la douleur.

Filip Gedin est Chercheur postdoctoral au sein du Laboratoire de neuroimagerie de la douleur de l'institut Karolinska en Suède.

Voir la bio »

Atlantico : Dans une vaste méta-analyse intitulée Placebo Response and Media Attention in Randomized Clinical Trials Assessing Cannabis-Based Therapies for Pain, vous avez étudié l'impact de la réduction de la douleur chez les personnes prenant des produits à base de cannabis et chez celles prenant un placebo.  Qu'avez-vous trouvé exactement ? Quelle était la réduction de la douleur dans les deux cas ?

Filip Gedin : Nous nous sommes concentrés sur la réponse au placebo dans les essais qui randomisent les patients pour qu'ils prennent soit des cannabinoïdes authentiques, soit un placebo. Nous avons constaté que pour le groupe placebo, la douleur a diminué de manière significative avec une taille d'effet modérée à importante (Hedges g, 0,64). Le groupe cannabis avait une taille d'effet plus importante (Hedges g, 0,95) ; cependant, la différence entre les groupes n'était pas significative.

Cela signifie-t-il que les thérapies de la douleur à base de cannabis n'ont aucun fondement scientifique malgré l'effet placebo ?

Notre étude s'est concentrée spécifiquement sur les réponses placebo, et sur l'association entre les résultats scientifiques et l'attention des médias, et n'a pas porté sur l'efficacité relative entre le traitement de la douleur à base de cannabis et le placebo. Les études incluses dans notre méta-analyse ont été sélectionnées parce qu'elles rapportaient des données sur l'amélioration dans le groupe placebo ainsi que la différence plus traditionnelle dans l'évaluation de la douleur entre le groupe authentique et le groupe placebo, ce qui n'est pas toujours le cas. Notre étude a cependant fait écho aux résultats d'une méta-analyse plus complète de Fisher et al. (2021) dont l'objectif était d'évaluer la différence entre les traitements de la douleur à base de cannabinoïdes. En accord avec Fisher et al. nous n'avons trouvé aucun effet significatif du cannabis par rapport au placebo pour le traitement de la douleur

Comment expliquez-vous l'importante couverture médiatique et la multiplication des thérapies à base de cannabis, au vu de vos données ?

Sur la base de nos données, nous concluons que l'attention médiatique a été proportionnellement élevée pour les études sur les traitements à base de cannabis par rapport aux autres études scientifiques. L'attention médiatique avait un fort biais positif qui n'était pas associé aux résultats cliniques rapportés dans les études scientifiques.

Avons-nous trop mis l'accent sur les bienfaits du cannabis au cours des dernières années ? 

Il n'est jamais mauvais d'accorder de l'attention à la douleur à long terme, car il s'agit d'un énorme problème de santé qui cause une souffrance et un handicap importants. Cependant, la déformation des données scientifiques dans les médias n'aidera pas les patients souffrant de douleurs de longue durée sur le long terme. Au contraire, des informations correctes sur l'efficacité des nouveaux traitements seront utiles à tous ceux qui s'investissent dans la recherche d'un meilleur traitement de la douleur, car elles aideront les patients et les prestataires de soins de santé à faire preuve de moins de partialité dans le traitement de la douleur.

Même si les thérapies à base de cannabis sont pratiquées avec des produits réglementés, s'il n'y a pas d'effet spécifique du cannabinoïde, les risques potentiels associés au cannabis ne valent-ils pas la peine de trouver un autre placebo ?

Tous les traitements devraient avoir un effet thérapeutique spécifique, qui soit plus efficace que les autres options, s'ils doivent être utilisés pour traiter les patients. Si un traitement actif, tel qu'un cannabinoïde, présente des risques potentiels, il ne devrait pas être prescrit au nom de ses propriétés potentielles de placebo (parfois appelé "sale placebo").

Mots-Clés

Thématiques