France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Même s’il perd au second tour, Bolsonaro “a déjà gagné”

Présidentielle au Brésil.

Le président d’extrême droite est arrivé sur les talons de son adversaire de gauche, Lula, au premier tour de la présidentielle, et son parti s’est imposé au Congrès lors des autres scrutins organisés le 2 octobre. La preuve que “la droite radicale s’est durablement installée” au Brésil, observe la presse du pays.

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, au soir du premier tour des élections générales brésiliennes du 2 octobre 2022.
Le président brésilien, Jair Bolsonaro, au soir du premier tour des élections générales brésiliennes du 2 octobre 2022. PHOTO UESLEI MARCELINO/REUTERS

Jair Bolsonaro aura fait mieux que résister. Donné largement perdant face à sa bête noire, l’ex-président de gauche Luiz Inácio Lula da Silva [2003-2010], à qui les derniers sondages laissaient même entrevoir une victoire dès le premier tour de la présidentielle brésilienne du 2 octobre, l’actuel chef de l’État a finalement obtenu 43,2 % des suffrages exprimés, contre 48,4 % pour son adversaire.

Une marge bien plus faible que ce que prédisait la dernière enquête d’opinion de Datafolha, publiée samedi soir : l’institut y créditait Lula de 50 % des intentions de vote “valides” – qui excluent les votes blancs et nuls –, contre 36 % pour Jair Bolsonaro. Les deux hommes s’affronteront au second tour, le 30 octobre prochain.

“Nous avons vaincu les mensonges”, a réagi dans la soirée le dirigeant d’extrême droite, qui avait fustigé les sondages tout au long de sa campagne. Dans le même temps, son camp a réussi à s’imposer au Congrès, et, même si Lula sort vainqueur du second tour, “le bolsonarisme a déjà gagné” les élections, constate le chroniqueur Marcelo Godoy dans les colonnes d’Estado de São Paulo. Car s’il l’emporte le 30 octobre, l’ex-syndicaliste “devra cohabiter avec un Congrès encore plus bolsonariste que celui élu en 2018, lorsque le chef de l’extrême droite est devenu président” pour la première fois, ce qui met à mal “ses plans d’une grande alliance avec le centre”.

La formation politique de Jair Bolsonaro – le Parti libéral (PL), que le chef de l’État avait rejoint fin 2021 – a en effet remporté 23 nouveaux sièges à la Chambre des députés, parvenant à un total de 99 députés fédéraux au premier tour sur 513 sièges, indique Folha de São Paulo. C’est la première fois en vingt-

Morgann Jezequel

Sur le même sujet

Nos services