France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Mondial au Qatar : plusieurs villes françaises annoncent une grève des écrans-géants

Mondial au Qatar : plusieurs villes françaises annoncent une grève des écrans-géants
Le Mondial au Qatar continue de susciter des désaccords. Les derniers en date concernent les écrans géants, que plusieurs grandes villes françaises n’installeront pas afin d’afficher leur mécontentement.

Photo AFP

Par charentelibre.fr (avec AFP), publié le 2 octobre 2022 à 16h18, modifié à16h19.

« Nous ne diffuserons aucun match sur écran géant », a déjà promis la mairie de Lille. D’autres grandes villes ont suivi et ne montreront rien du Mondial au Qatar dans leurs rues.

Les villes de Lille, Strasbourg et Rodez ont décidé de ne pas installer d’écran géant pour diffuser les rencontres de la Coupe du monde de football au Qatar (20 novembre - 18 décembre).

«Nous ne diffuserons aucun match sur écran géant», a annoncé samedi la maire socialiste de Lille Martine Aubry dans un tweet, dénonçant un «non-sens au regard des droits humains, de l’environnement et du sport». Martine Aubry a précisé que la déclaration avait été adoptée «à l’unanimité» dans la nuit de vendredi à samedi par le conseil municipal, où sa majorité socialiste fait face à l’opposition des groupes écologiste et macroniste.

Paris comme Marseille pourraient suivre

À Rodez, le maire Christian Teyssèdre (proche de LREM), interrogé par un élu d’opposition lors d’un conseil municipal tenu vendredi soir, a affirmé qu’« il n’y aura pas d’écrans géants » dans sa ville. « Je ne cautionne pas l’organisation de cette compétition dans ce pays. Le football n’est qu’argent et la ville de Rodez ne se mêlera pas à ça », a-t-il ajouté.

À Reims, le maire n’installera ni fan zone ni grand écran pour les mêmes raisons.

La maire écologiste de Strasbourg Jeanne Barseghian avait pour sa part indiqué lors du dernier conseil municipal lundi qu’« il n’est pas prévu de projections publiques concernant la Coupe du monde ».

«La Ville de Strasbourg ne diffusera pas la Coupe du monde 2022 organisée par le Qatar. Impossible pour nous de ne pas entendre les nombreuses alertes des ONG qui dénoncent les abus et l’exploitation des travailleurs immigrés. Strasbourg, capitale européenne, siège de la Cour européenne des droits de l’Homme, ne peut décemment cautionner ces maltraitances», avait-elle argumenté dans une interview accordée à France 3 Alsace.

Selon RMC, Marseille ou Bordeaux pourraient boycotter l’événement en n’installant pas d’écrans géants ni de fan zones. Toulouse, Montpellier ou Paris n’ont pas encore tranché.