France

Municipales à Strasbourg : Catherine Trautmann en position de "faiseuse de maire"

Selon un sondage exclusif BVA-Orange pour Europe 1, la candidate du PS Catherine Trautmann est créditée de 17% des intentions de vote, derrière les listes LREM (27%) et écologiste (25%). Une place qui donne à l’ancienne maire de Strasbourg la position d’arbitre en vue du second tour.

Il y a certes fort peu de chances que le Parti socialiste se maintienne à la mairie de Strasbourg. Cela n’en fait pas pour autant par avance le grand perdant de la municipale à venir dans la préfecture du Bas-Rhin. Le maire sortant ne se représentant pas, c’est Catherine Trautmann, elle-même ancienne édile de Strasbourg (entre 1989 et 1997, puis en 2000-2001) qui a repris le flambeau. Et selon un sondage exclusif BVA-Orange pour Europe 1 publié jeudi, elle permet au PS de jouer un rôle important lors du scrutin.

Selon cette enquête, l’ancienne ministre de la Culture engendre 17% des intentions de vote. Cela la place en troisième position, derrière la liste LREM-UDI-MoDem-Agir d’Alain Fontanel (27%) et celle de l’écologiste Jeanne Barseghian (25%). "Jusqu’à présent, les enquêtes montraient que la candidate Europe Ecologie-Les Vert était en mesure d’arriver en tête dès le premier tour et apparaissait comme la favorite de ce scrutin", analyse pour Europe 1 Adélaïde Zulfikarpasic, directrice BVA Opinion. "On voit bien que l‘arrivée de Trautmann est un peu préjudiciable à la liste EELV, puisqu’on aurait deux listes qui arrivent en tête dans un mouchoir de poche"

"La vraie surprise et la vraie nouveauté, c’est la possibilité a priori pour la liste PS conduite par Catherine Trautmann de se maintenir au second tour et donc de peser, soit en se maintenant soit en négociation des alliances d’un côté ou de l’autre", poursuit la sondeuse. "On voit qu’en tout cas Catherine Trautmann est une faiseuse de maire et son rôle sera déterminant dans l’issue de ce scrutin.