France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Nathalie Péchalat, battue par le président de la Fédération française des sports de glace, qualifie l'élection de "honte interstellaire".

L'ancienne championne d'Europe de danse sur glace Nathalie Péchala a été battue samedi pour la présidence de la Fédération française des sports de glace (FFSG), détenue depuis 2020 par la novice Gwena Ernuri.

Nathalie Péchala a récemment découvert que son seul concurrent, Gwenael Nouri, était contrôlé à distance par l'ancien président de la FFSG Didier Gailhage, qui a démissionné au printemps 2020. Je l'ai garanti. Un entraîneur accusé de viol et d'agression sexuelle.

Gwenaelle Noury ​​a recueilli 52,3 % des voix (et non les 52,8 que la Fédération a d'abord affichés), tandis que Nathalie Péchalat a obtenu 47,7 %. 136 des 161 clubs ayant voté (dont 70 par procuration). L'Assemblée générale, tenue au siège du Comité olympique français (CNOSF) et fermée aux médias, s'est terminée dans le tumulte et la tourmente.

Malgré quelques sollicitations médiatiques, Gwenaelle Noury ​​ne s'est exprimée nulle part dans la presse. De son côté, Gailhaguet se protégeait de vouloir influencer les élections. "Je n'ai rien à dire, j'ai quitté la vie fédérale (...) Je ne suis pas candidat", a-t-il assuré au Journal du dimanche. Ces derniers ont dominé la liaison presque sans discontinuer pendant plus de 20 ans.

Pourtant, son sixième mandat prend fin brutalement en 2020 après l'explosion provoquée par les accusations de violences sexuelles dans le sport. De facto le disqualifie du poste de président. Samedi, Pechala a qualifié l'élection de Gwenael Nourie, accusé d'être télécommandé par l'ancien président de la Fédération française des sports de glace (FFSG), de "honte interstellaire". FFSG Didiegeyage accusé de recel d'entraîneurs impliqués dans des viols et agressions sexuelles. "C'est une honte interstellaire pour tous les sports de glace. On revient à d'autres valeurs, d'autres fonctionnalités, d'autres façons qui ne sont pas les miennes", a déclaré Nathalie Péchala, impressionnée et réagi auprès de certains journalistes. Lorsqu'on lui a demandé si elle avait peur du retour de Didiegeyage, qui a dirigé la FFSG de 1998 à 2004, et de 2007 à 2020, elle a répondu : Déjà". Selon Nathalie Pechalat, qui a succédé à Didier Gailhage en 2020, ce dernier "a mené le programme et la campagne de Nourie. Pour Nathalie Pechalat, double championne d'Europe de danse sur glace, cela. Le résultat est "un humiliation pour le travail accompli ces deux dernières années, et Dieu sait que c'est complexe et intense en termes d'énergie et de temps".

"Je savais que ce serait difficile pendant quelques semaines. J'avais confiance en l'humanité, le bon sens et le pouvoir discriminant de chaque électeur", a-t-elle déclaré. Ajoutée. "Ce n'est pas comme ça que je travaille que je promets de gagner". Lorsqu'on lui a demandé si elle serait titulaire d'une licence FFSG, elle a répondu : "n'a pas eu le temps de penser à".

Voir aussi-Pékin 2022 : "Très fier" après que Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron aient remporté la médaille d'or