France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

OM : Igor Tudor, grand méchant entraîneur

L'athlète croate à la méthode musclée n'est toujours pas convaincu à l'Olympique de Marseille.

L'exigence extrême, les pieds lourds, les dents serrées et la méthode Igor Tudor ont bousculé les préparatifs estivaux de l'OM et provoqué la méfiance du vélodrome.

``Whistle ? J'ai gagné (4-1 contre Lance), alors peut-être que j'ai eu de la chance. , jeudi, les officiels étaient complètement imperturbables et convaincus.

Vélodrome Bronca avant le match contre Lance entre un amical très médiocre et des échos de la relation parfois difficile entre un nouveau manager très strict et certains joueurs, est venu approuver un été chaotique.

Dans une moindre mesure, Gerson, Senggis Ander et Jordan Amavi ont été touchés par les géants croates (1,93 m) ont subi les foudres de

Certains joueurs proches de son prédécesseur Jorge Sampaoli ont déclaré que les médias du club avaient rapporté que Tudor avait embrassé Dimitri Payet sur la tête et que tous les efforts étaient "bons".

"On ne se plaint pas "

Le club essaie de lisser un peu cette image. Quand l'ancien entraîneur du Hellas Vérone impose une discipline "italienne" sur le terrain, il assure qu'ailleurs il est "très souple".

"En dehors du terrain, c'est un très bon frappeur. Mais il porte une tenue très spéciale quand il s'agit d'entraînement. On ne roule pas des yeux, on ne se plaint pas, c'est comme ça qu'on faites-le, et c'est vrai qu'ils sont bien pressés", a expliqué à l'AFP une source au sein de l'OM.

Le "droitier" de Maura Camoranesi n'a duré qu'une semaine , mais son départ précipité n'a pas résolu le problème, et il a dû éviter la surchauffe.Le président Pablo Longoria a choisi d'unir les forces. Le dirigeant espagnol a rappelé que le choix de Tudor était celui de lui et de son directeur du football, Javier Ribalta, et que chacun devait rester où il est et ne penser qu'à l'OM.

Moins bruyant, mais la suite de la préparation a été' t super, ce qui a entraîné le fameux coup de sifflet du Vélodrome inouï pour un entraîneur qui n'avait pas encore disputé un seul match officiel contre l'OM.Les mauvais résultats se sont enchaînés.

"àdoses"

Depuis, l'ambiance semble s'être apaisée, et l'OM était moins préoccupé par les péripéties d'une séance de travail au QG que par les transfert Nous parlons plus de fenêtres. Les deux matchs contre Lance (4-1) et Brest (1-1) n'ont pas donné de réponse définitive quant aux avantages du système Tudor.

En conférence de presse jeudi, Valentin Rongier nous a rappelé que le travail d'été nous pèse quand même.C'était une grosse préparation qu'il fallait digérer d'une toute autre manière. Nous sommes toujours sur", a expliqué le lieutenant.

L'ancien Nantais a également jugé que le programme amical mis en place par le précédent staff très talentueux "n'est pas forcémentadapté à cette préparation." fit.

Tudor a souri à moitié lorsqu'on l'a interrogé sur sa méthode et son efficacité jeudi. Nous n'étions ni plus ni moins. Je n'avais même pas le temps de travailler parce que j'aimais", a-t-il déclaré.

"n'a pas été le plus difficilede mon expérience car il était si court", a-t-il ajouté. Ceux qui sont encore là l'été prochain ont été prévenus.