France

Orpaillage illégal. Les députés communistes vont créer une commission d’enquête

Pour lutter contre l’orpaillage illégal, très courant en Guyane, les députés du Parti communiste français souhaitent créer une commission d’enquête.

Les députés communistes envisagent la création d’une commission d’enquête sur l’orpaillage. | DANIEL FOURAY / OUEST FRANCE

Les députés du groupe GDR (communistes et élus ultramarins de gauche) entendent créer une commission d’enquête sur l’orpaillage illégal, notamment en Guyane, a indiqué mardi un de leur porte-parole, Pierre Dharréville.

L’orpaillage est la source d’un certain nombre de tensions, de violences, de conflits importants qui sont en train de se dérouler, a expliqué Pierre Dharréville devant la presse.

Le groupe a décidé d’utiliser son droit de tirage (une commission d’enquête par groupe et par session) pour créer une telle commission, a-t-il ajouté, précisant que la proposition était portée par le député de Guyane Gabriel Serville.

10 000 orpailleurs clandestins

L’opération Harpie de lutte contre l’orpaillage illégal en Guyane mobilise chaque jour plus de 500 soldats, gendarmes, douaniers, policiers ou gardes forestiers, déployés sur un territoire plus vaste que l’Écosse où sévissent environ 10 000 orpailleurs clandestins, souvent venus du Brésil.

En juillet dernier, trois soldats sont morts accidentellement et un autre a été grièvement blessé dans une opération.

En 2018, 1 323 patrouilles, soit en moyenne onze par jour, ont permis la destruction de 765 sites clandestins et la saisie de 26 millions d’euros de matériel et d’avoirs criminels.

Orpaillage illégal. Les députés communistes vont créer une commission d’enquêteOuest-France.fr