France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Pénurie d'électricité cet hiver : le gouvernement prépare la réouverture de la centrale à charbon de Lorraine

Après le 30 mars, les centrales électriques au charbon de Lorraine pourraient reprendre du service pour faire face au risque de pénurie d'énergie cet hiver.

Le gouvernement français s'apprête à rouvrir une centrale électrique au charbon à Santa Vol (Moselle), annonce dimanche le communiqué du ministère de la Conversion de l'énergie diffusé précédemment par RTL. informations divulguées.

"Par mesure de précaution, compte tenu de la situation en Ukraine, nous maintenons la possibilité de faire fonctionner la centrale de Saint-Avold quelques heures supplémentaires si besoin l'hiver prochain. Dans le plan de fermeture. Inclus. Le dispositif annoncé par l'administration précédente est toujours opérationnel », indique un communiqué du ministère de la Conversion de l'énergie.

Solution temporaire

Dans ce communiqué, le ministère assure que l'engagement du président Emmanuel Macron de fermer toutes les centrales à charbon reste "inchangé". ..

Le président de la République a promis de fermer toutes les centrales électriques au charbon. Cet engagement n'a pas changé. Nous travaillons sur la fermeture concomitante prévue, pas sur la logique de relancer le charbon de quelque manière que ce soit.

"Si nous devons faire face à des pics, nous pourrons utiliser ces centrales à charbon par mesure de précaution", a prévenu jeudi la ministre de la Conversion de l'énergie, Agnès Pannier-Runacher. En France, selon laquelle le charbon représente moins de 1 % de l'électricité.

Dans la note du même communiqué diffusé le 26 juin, "Nouvelle situation du secteur français de la production d'énergie" liée à "Difficulté d'approvisionnement en gaz naturel de la Russie suite à la Russie/Ukraine" Vous pouvez le voir. "Guerre", "forte sensibilité aux conditions climatiques, côté demande française de chauffage électrique, et côté offre européenne d'augmentation de la production d'énergies renouvelables".