France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

"Piaf, je me fous du passé" : une "Piaf" en liberté

©

Atlanti-culture

De : Victor Guéroult Durée : 1H30 Mise en scène : Loïc Fieffé Avec : Béatrice Bonnaudeau, Léa Tavarès, Franck Jazédé, Gérald Cesbron, Nicolas Soulié et Lionel Losada

Jean-Pierre Hané est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

THÈME

Thérèse a pour idole Edith Piaf. Nous sommes en 1938, et comme elle, Thérèse chante dans la rue ses succès en compagnie de son frère. Un cabaretier peu scrupuleux lui propose de se faire passer pour « la môme » à cause de sa ressemblance physique et surtout vocale. Elle accepte.

Sur son chemin elle va croiser le producteur d’Edith Piaf qui va lui faire une offre étonnante.

POINTS FORTS

Les métamorphoses physiques et vocales des deux interprètes d’Edith Piaf. Je me fous du passé est un spectacle hybride qui se veut une fiction autour d’un personnage réel et qui repose essentiellement sur l’incarnation de la chanteuse populaire par ses deux interprètes féminines.

Le plaisir de retrouver l’univers de « la môme » : le mimétisme vocal est étonnant et le spectacle permet de retrouver une Edith Piaf dans son intimité bouleversée et chaotique. Les spectateurs sont emportés par ces allers-retours et les succès chantés qui s’égrènent tout au long du spectacle.

QUELQUES RÉSERVES

L’intrigue qui mêle fiction et réalité : on en vient à se dire qu’un biopic eut tout aussi bien fait l’affaire, tant il est vrai qu’on se perd un peu dans l’histoire.

ENCORE UN MOT...

Il est indéniable que le spectacle plaît et qu’on entend murmurer l’auditoire au moment des refrains légendaires : si la nostalgie vous prend, ce spectacle saura vous contenter.

UNE PHRASE

MONSIEUR LOUIS : « Je ne sais pas ce que tu fabriques avec ton pianiste mais j’ai l’impression que chanter n’est pas la priorité.

EDITH PIAF : J’y peux rien, j’ai un faible pour les pianistes. Ils ont une dextérité qu’on ne trouve pas ailleurs. »

MONSIEUR LOUIS : Sa carrière passe avant sa santé. L’argent qu’elle rapporte doit être supérieur à l’argent qu’elle nous coûte ! »

L'AUTEUR

Cet artiste pluridisciplinaire - auteur, compositeur, vidéaste, comédien – a écrit pour la scène les textes et les musiques de comédies musicales avec le Théâtre Ecole du Damier.

Il est également l’auteur des spectacles jeune public comme Drôle de Noël chez Myrtille, ou Bienvenue à la Ferme créés en 2016 et 2018 par le CCDM. 

V. Guéroult est aussi l’auteur de La (presque) désastreuse Histoire de Maurice Poulard, crée en juin 2018 au Théâtre de Ménilmontant.

Mots-Clés