France

Policiers attaqués à Herblay : le suspect arrêté mardi mis en examen

Le suspect interpellé mardi 1er décembre 2020 dans le cadre de l'enquête ouverte après l'attaque en octobre contre deux policiers violemment agressés à Herblay (Val-d'Oise) a été mis en examen pour tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l'autorité publique, a annoncé mercredi le parquet de Pontoise. L'homme, placé en détention provisoire, a également été mis en examen pour «  détention non autorisée d'arme de catégorie B en réunion  », a indiqué dans un communiqué le parquet.

Le suspect a été interpellé à son domicile mardi à Nanterre (Hauts-de-Seine), aux alentours de 21 heures, par des policiers de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) et du RAID, selon des sources concordantes. Âgé de 30 ans, l'homme est connu pour des faits de trafic de stupéfiants, violences et vols, a ajouté une source proche de l'enquête, précisant que son arrestation s'était déroulée sans incident. L'enquête pilotée par la police judiciaire de Versailles se poursuit pour retrouver le troisième suspect, toujours en cavale près de deux mois après la violente agression des fonctionnaires, le 7 octobre dans une zone industrielle d'Herblay.

Lire aussi En quinze ans, les violences contre les policiers ont doublé en France

Des policiers « massacrés »

Membres de la police judiciaire de Cergy-Pontoise, les deux policiers, âgés de 30 et 45 ans, avaient été attaqués par trois individus alors qu'ils se trouvaient dans une voiture banalisée en surveillance vers 22 h 30. Après les avoir roués de coups au sol, les agresseurs avaient volé leurs armes de service et avaient ouvert le feu sur eux à plusieurs reprises, les blessant grièvement.

Six jours après cette agression, un premier homme âgé de 28 ans s'était rendu à la police de Versailles, avait été mis en examen pour «  tentative de meurtre sur personnes dépositaires de l'autorité publique  » et placé en détention. Cette attaque avait suscité l'indignation des syndicats de policiers et de nombreuses réactions. Pour le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, les policiers avaient été «  massacrés  ». Mercredi, il s'est félicité sur Twitter que «  l'enquête avance pour en punir les responsables  ».

Football news:

Nicolo Barella: nous avons Prouvé que nous sommes plus forts que Milan
Va t'occuper de tes conneries vaudou, petit con. Ibrahimovic-Lukaku pendant le match de coupe
Pioli sur la défaite de l'inter: la seule différence était l'élimination. A égalité, il pourrait y avoir n'importe quel résultat
L'UEFA n'envisage pas de renoncer à l'Euro dans 12 villes. D'autres options ne sont pas souhaitables
Eriksen a marqué pour l'inter Milan pour la première fois en près de six mois - Milan en coupe à la 97e minute de pénalité
L'APL a changé d'approche pour déterminer le hors-jeu après le but de Man City Aston Villa. Maintenant, dans une telle situation sera fixé hors du jeu
De Златана et Lukaku avait un conflit dans un match de la Coupe d'Italie