France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Pourquoi EDF facture 8 milliards d'euros à l'Etat

Les tensions se sont accrues ces derniers mois entre EDF et son actionnaire majoritaire et bientôt unique. La Public Power Company a porté plainte auprès du Conseil d'Étatle mardi 9 août. Suite à la mise en place du bouclier tarifaire, elle demande réparation pour un préjudice estimé à 8,34 milliards d'euros.

► Pourquoi EDF a-t-il subi des pertes ?

Pour limiter les hausses de prix de l'électricité à 4 %, le gouvernement va mettre en œuvre Allen Cap a annoncé une augmentation de (l'accès régulé au nucléaire passé Puissance). EDF est obligé de vendre à ses concurrents à des prix réglementés bien inférieurs aux prix du marché. Ce plafond est passé de 100 TWh d'électricité à 120 TWh en 2022.

Enjeux EDFAvant l'entrée en vigueur des mesures, l'entreprise avait déjà prévendu de l'électricité. volume du marché. Elle a donc dû racheter l'électricité à un prix plus élevé (environ 257 €/MWh sur le marché de l'électricité) pour la revendre à ses concurrents à 46,20 €/MWh.

► Quelle est la gravité d'EDF ?

Dès la mise en place de cette mesure, EDF a protesté contre le risque de groupes déjà en difficulté financière. Un recours avait déjà été déposé auprès du Conseil d'Etat en mai. Le 28 juillet, la société a annoncé une perte historique de 5,3 milliards d'euros au premier semestre. Ceci est dû à la fois à cette contribution au bouclier tarifaire et à la réduction de la production d'électricité nucléaire. 300 TWh cette année.

► À quoi répond le gouvernement ?

Le gouvernement continue de défendre la légitimité de ses décisions. "L'État continuera à défendre le dispositif de retrait Allen devant le Conseil d'État, qui a de nouveau rappelé les inquiétudes de l'opinion publique liées à cette décision en juillet dernier", a déclaré Bercy, selon l'Agence France-Presse (AFP).

"Sans les mesures prises par le gouvernement, notamment le montant supplémentaire d'Allen, les dépenses des ménages auraient augmenté de 35 % TTC",clame le ministère de l'Économie. .

Au cours des débats parlementaires sur la loi sur le pouvoir d'achat, les législateurs de l'opposition ont cherché à amortir les coûts des entreprises énergétiques. Ils ont voté pour geler le plafond d'Allen à 120 MWh. Ils ont également décidé d'augmenter le prix du MWh qu'EDF vend à ses concurrents à partir du 1er janvier 2023 (généralement 42 €) à un minimum de 49,5 € jusqu'en 2025, contrairement à l'avis du gouvernement.