France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Pourquoi le but de Griezmann a-t-il été refusé à tort par l'arbitre de Tunisie - France ?!

Pourquoi le but de Griezmann a-t-il été refusé à tort par l'arbitre de Tunisie - France ?! Dominés les 3/4 de la rencontre par la Tunisie, les Bleus ont égalisé dans les dernières minutes par Antoine Griezmann mercredi lors de leur 3e match de Coupe du monde mais le but de l'attaquant a finalement été refusé... alors que le règlement ne le permettait pas. Explications.

[Mis à jour à le 30 novembre 2022 à 21h37] Cela n'aurait rien changé, ni au classement de premier de la poule D pour la France, ni à l'élimination de la Tunisie, victime de la victoire de l'Australie face au Danemark dans le même temps (1-0). L'égalisation finalement refusée d'Antoine Griezmann restera toutefois dans les mémoires et dans l'histoire de cette Coupe du Monde 2022. Après plusieurs occasions, les Bleus ont bien cru revenir à la marque et conservé leur invincibilité quand Antoine Griezmann a trouvé l'ouverture dans les dernières secondes du temps additionnel. L'arbitre a sifflé la fin du match quelques secondes plus tard, TF1 rendant même l'antenne en annonçant un match nul entre les deux équipes, un résultat insuffisant pour la Tunisie éliminée en raison de la victoire dans le même temps de l'Australie face au Danemark (1-0).

Mais patatras, l'arbitre, le Néo-Zélandais M. Conger, a finalement été appelé par la VAR, l'assistance vidéo et a décidé dans la foulée d'annuler le but pour une position de hors jeu de Antoine Griezmann au départ de l'action, un coup franc frappé par le milieu du Real Madrid Aurélien Tchouaméni. Problème, Antoine Griezmann ne semble pas faire action de jeu et le ballon dégagé de la tête par le défenseur de la Tunisie Talbi, remet le joueur de l'Atlético Madrid dans le jeu. L'arbitre, après consultation de la VAR et après avoir sifflé la fin de la rencontre, a malgré tout décidé de refuser le but estimant que Griezmann avait profité de sa position initiale pour égaliser. "Sur le centre, je suis hors jeu. Mais ce n'est pas grave. Je lui ai dit (à l'arbitre) que je n'avais pas l'intention de jouer le centre, mais le défenseur rate son geste et c'est pour ça que je la reprends. C'est compliqué de jouer ces matchs là quand tu es qualifié, il y a eu beaucoup de changements dans l'équipe. Le plus important est le match qui arrive" a expliqué Antoine Griezmann après la rencontre et donc... la défaite des Bleus, la première de leur histoire face à la Tunisie, vainqueur mais sortie du tournoi !

L'arbitre n'avait en fait pas le droit de refuser le but de Griezmann ! Que dit le règlement ?

Il n'empêche que le but d'Antoine Griezmann marqué à la 97e minute de jeu et refusé après un gros imbroglio mercredi soir au Qatar pour la 3e journée de la phase de poules de la Coupe du monde n'aurait jamais dû l'être ! L'analyse des images et du règlement démontrent que M. Conger, l'arbitre néo-zélandais de ce Tunisie-France confus, n'était pas en mesure de refuser le but du 1-1 inscrit par "Grizou".

RMC Sport, notamment, révèle que l'arbitre avait déjà relancé le jeu suite au but, sifflé la reprise du jeu (au milieu de terrain, ballon pour les Tunisiens) avant de siffler quelques secondes plus tard le coup de sifflet final. Or, le règlement de cette Coupe du monde 2022 et le protocole d'utilisation de l'assistance vidéo, la fameuse VAR, précise bien qu'on ne peut revenir sur une décision et analyser une action de jeu après une reprise du jeu. En d'autres termes, l'arbitre aurait dû être appelé par ses assistants de l'arbitrage à analyser cette action avant de redonner le ballon aux Tunisiens pour l'engagement. Il n'était ensuite plus possible de revenir en arrière, comme l'a fait M. Conger, décidant quelques secondes après avoir sifflé le coup de sifflet final, de visionner l'action du coup franc, jugé du hors-jeu d'Antoine Griezmann avec pour conséquence l'annulation de ce but du 1-1.

Les Bleus pourraient-ils dès lors poser une réserve technique sur l'issue du match ? Possible mais aucune information n'est parvenue en ce sens quelques minutes après la rencontre. Didier Deschamps a toutefois fait part de ses interrogations après la rencontre. "Je suis en attente d'une réponse sur le règlement. L'arbitre a sifflé le coup d'envoi et la fin du match. Est-ce qu'il a droit de revenir? J'ai discuté avec lui. Je lui ai demandé. Je suis en attente d'une réponse", a glissé le sélectionneur des Bleus après le match. Cette réserve, si elle devait aboutir, ne changerait pas le classement de ce groupe D ni la date du 8e de finale de l'équipe de France, ce dimanche 4 décembre à 16 heures, heure française.