France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Réforme des retraites : l’exécutif dévoile la feuille de route de la concertation

Le ministre du travail, Olivier Dussopt, a reçu, mercredi 5 octobre, les partenaires sociaux pour leur expliquer comment se dérouleront les discussions, prévues jusqu’à la mi-décembre, sur le projet de transformation des régimes de pension.

Article réservé aux abonnés

Les sujets les plus conflictuels ne seront pas abordés d’entrée de jeu. Mercredi 5 octobre, le ministre du travail, Olivier Dussopt, a donné le coup d’envoi de la « concertation » sur la réforme des retraites. Durant une heure et demi, il a reçu les partenaires sociaux pour leur expliquer comment les échanges vont se dérouler. Relancée récemment par l’exécutif, l’idée de reporter à 65 ans de l’âge d’ouverture des droits à une pension figurera dans le dernier chapitre des discussions. Cette promesse de campagne d’Emmanuel Macron constitue le plus gros point de blocage, l’ensemble des syndicats étant hostiles à une telle mesure qu’ils se disent prêts à combattre par « tous les moyens d’action nécessaires ».

Le calendrier et la méthode présentés mercredi s’inscrivent dans la droite ligne des annonces faites le 29 septembre par Elisabeth Borne. La cheffe du gouvernement avait déclaré que des consultations seraient engagées durant l’automne sur ce chantier, son souhait étant d’en tirer un bilan « avant Noël ». « On privilégie l’inscription de cette réforme dans un projet de loi qui devrait être voté avant la fin de l’hiver, pour une entrée en vigueur de la réforme à l’été 2023 », avait-elle ajouté.

Menace d’un mouvement social

Mercredi, M. Dussopt a apporté des précisions à cette feuille de route, en indiquant que les pourparlers seront découpés en trois « cycles ». Le premier, centré sur « l’emploi des seniors et la prévention de l’usure professionnelle », débutera le 10 octobre. Sur cette problématique, le patronat est attendu de pied de ferme, les employeurs étant souvent accusés de vouloir couper au sommet de la pyramide des âges en se séparant de leurs salariés vieillissants.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés

A partir du 7 novembre commencera une deuxième séquence de réflexion, sur l’« équité et [la] justice sociale », qui pourrait alimenter les tensions car il sera notamment question de « l’avenir des régimes spéciaux ». Ces dispositifs permettent aux travailleurs de certaines entreprises (comme la RATP) de partir à la retraite avant 62 ans – la règle de droit commun pour les salariés du privé. Devrait également être examiné le sort des fonctionnaires en « catégories actives » qui, eux aussi, peuvent réclamer le versement de leur pension plus tôt que les autres (policiers, militaires, certains personnels soignants dans les hôpitaux…). La remise en cause de ces systèmes dérogatoires est une source potentielle d’affrontements, comme l’ont montré, par exemple, les grèves de cheminots en 2018 contre la mise en extinction de leur statut et l’affiliation des recrues de la SNCF au régime général de l’assurance-vieillesse.

Il vous reste 44.43% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes
  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.