France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Roussines, le rêve d’une célèbre Américaine

« I love Charente », s’extasie même Kelly Sullivan Walden, surnommée Doctor Dream (docteur rêve). L’auteure américaine et hypnothérapeute, spécialisée dans l’analyse des rêves depuis vingt ans, est à Rousinnes depuis un mois chez Lena, une amie franco-américaine rencontrée il y a vingt ans lors d’un meeting à Los Angeles. C’est là-bas, en Californie, que réside, le reste de l’année, cette spécialiste des songes et fondatrice de l’association The Dream Project, parrainée par les Nations Unies. Conférencière et animatrice d’ateliers, l’Américaine est régulièrement invitée sur les plateaux télé américains pour commenter ses ouvrages.

Le rêve est une fenêtre qui permet de s’échapper des problèmes qui vous obsèdent et de trouver des solutions.

Pour partager son travail dans l’Hexagone, la Californienne à la chevelure blond platine a apporté dans ses valises son dernier ouvrage publié en janvier dernier et aujourd’hui classé dans le top 10 des livres les plus inspirants par le magazine Aspire : A crisis is a terrible thing to waste, où l’art de transformer le tragique en magique. Voilà la thérapie développée dans cet ouvrage où l’auteure se met en scène en couverture allongée dans la boue en buvant un thé. Un cauchemar ? « Non ! Le rêve est une fenêtre qui permet de s’échapper des problèmes qui vous obsèdent et de trouver des solutions, il autorise tout sans dommage pour nos relations », raconte-t-elle.

Deux ateliers d’analyse de rêves

Lorsqu’on lui demande « pourquoi avoir choisi cette thématique pour écrire vos livres ? », Kelly Sullivan Walden replonge dans son enfance. Fille d’un chef de la police « qui voulait être prêtre » et d’une mère institutrice « très tendre », elle a baigné dans un environnement spirituel. « Ma sœur cadette, Shanon, était rebelle et à l’opposé de moi qui voulais être disciplinée. Nous étions différentes mais inséparables, nous avions les mêmes rêves », glisse la conférencière et animatrice d’ateliers.

Des ateliers, elle en a dispensé deux durant son séjour en Charente qu’elle a commenté sur ses réseaux sociaux via plusieurs vidéos. Un premier à Roussines avec des habitants et l’autre à Pressignac pour un public constitué de femmes anglo-saxonnes.

Et certaines ont pu l’expérimenter, confier un rêve au Doctor dream, c’est s’exposer à un scanner du cerveau. Avec un large sourire et un « Hooo » exclamatif, elle plonge ses yeux bleus dans ceux de son interlocuteur. Et en deux ou trois questions, elle tire un portrait intime de sa personnalité, décrypte ses songes et diagnostique ses problèmes.

Kelly Sullivan Walden a animé un atelier au snack du 16 Beach à Pressignac.
Kelly Sullivan Walden a animé un atelier au snack du 16 Beach à Pressignac.

Photo CL

« Si nous partagions plus nos rêves, les relations humaines seraient meilleures », assure-t-elle. Auteure d’une dizaine de livres, dont certains sont traduits en français, elle a « ausculté » des milliers de personnes, célébrités, milliardaires, femmes au foyer, présentateurs télé… et maintenant des Roussinois. D’ailleurs, elle vient de commencer ici un nouveau livre dont elle dévoile le titre « Dream-a-festing ».

Après son séjour charentais alimenté de rencontres, de concerts et de bonnes tables, Kelly Sullivan Walden « rêve »… de s’installer en Charente limousine. Welcome !