France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Scopelec annonce le licenciement de « centaines » de salariés

Mercredi 6 juillet, Scopelec, sous-traitant orange en difficulté depuis la perte d'un important contrat avec l'actuel transporteur,

A annoncé un plan de sauvegarde qui réglemente le licenciement de 4}. Des centaines de ses employés ".

Le nombre d'employés concernés devrait être d'environ 500 à 550. C'est en dessous des 800 licenciements évoqués temporairement, selon des sources proches du dossier.

Restructuration sociale

Ce chiffre concerne plus de 1 000 départsdéjà effectués depuis(volontaires ou remis à d'autres entreprises) De plus, selon cette source, les début de la crise fin 2021 pour ce groupe de 3 600 salariés.

« Conséquence de la perte du marché de l'orange, l'entreprise doit encore licencier des centaines de salariés et ambitionne de lancer une restructuration sociale qui respecte au mieux son engagement. Dans le cadre des procédures de sauvegarde, ", a indiqué le groupe dans un communiqué mercredi.

Scopelec a également annoncé la démission de Thomas Foppiani, président du comité directeur,"dans les prochains mois". La direction"a lancé le processus"pour trouver son successeur.

"L'entreprise rend hommage au travail de Thomas Foppiani à travers sa mission de revendiquer qu'il travaille à une solution entre l'État et Orange, notamment depuis sept mois. Les droits légitimes de Scopelec et la soudaine la perte de ces contrats, suivie du maintien du travail le plus possible »souligne le groupe.

Perte de contrat

Scopelec a garanti l'installation de la fibre optique et la maintenance du réseau cuivre d'Orange. Le contrat, arrivé à échéance fin mars, représentait 40% des ventes et était estimé à 475 millions d'euros en 2021.

Informée de la perte du contrat à la mi-novembre, l'entreprise n'a eu aucun signe avant-coureur d'Orange sur cette pénurie et n'a pas eu le temps de s'y préparer.

Scopelec a présenté les grandes lignes du projet de plan de sauvegarde devant le Tribunal de Commerce de Lyon le 30 juin. Cela doit être vérifié à l'avance en septembre. Dans ce cadre, Orange doit confirmer son engagement auprès des sous-traitants.