logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo logo
star Bookmark: Tag Tag Tag Tag Tag
France

« Souhaiter ne pas avoir de descendance pour des raisons écologiques relève d’une logique totalement irrationnelle »

Atlantico : Depuis quelques années, face à la crise climatique, des couples occidentaux sont de plus en plus nombreux à déclarer ne pas vouloir avoir d’enfant, pour éviter de contribuer à leur échelle aux méfaits d’une surpopulation de la planète. Une telle logique est-elle rationnelle ?

Laurent Chalard : Si le choix de ne pas avoir d’enfants pour des raisons personnelles est tout à fait justifiable, chaque individu étant libre de faire ce qu’il veut, par contre, souhaiter ne pas avoir de descendance pour des raisons écologiques (un phénomène extrêmement marginal), relève d’une logique totalement irrationnelle, puisque si l’ensemble de la population adoptait cette attitude, l’humanité disparaîtrait purement et simplement ! C’est une logique suicidaire, qui rappelle étrangement les modes de fonctionnement psychique des sectes apocalyptiques. En effet, dans le cadre des politiques malthusiennes appliquées à l’heure actuelle à l’échelle internationale pour limiter les risques d’une surpopulation planétaire, il n’a jamais été question d’empêcher les individus d’avoir au moins un enfant, mais juste de limiter leur descendance à un ou deux enfants, ce qui est déjà le cas dans les pays développés, dont la France, et dans une large partie des pays à niveau de vie intermédiaire, dont la Chine. En outre, cette prise de décision est totalement aberrante sur le plan économique […]

Comment expliquez-vous cette mauvaise perception des enjeux démographiques actuels ?

Les personnes en question ne s’intéressent nullement aux questions démographiques, mais s’inscrivent pleinement dans une logique de culpabilisation, qui fait que, selon eux, les riches occidentaux seraient les responsables de tous les malheurs de la planète, à commencer par le changement climatique.[…]

Si ces personnes se souciaient réellement des enjeux démographiques français, elles seraient au courant que notre pays, comme l’ensemble de ses voisins européens, souffre d’une dénatalité depuis plusieurs décennies, source de problèmes, en particulier pour le financement des retraites. La question de la surpopulation planétaire concerne beaucoup plus le continent africain ou le sous-continent indien, régions du monde où l’environnement est considérablement plus dégradé qu’en France. Plutôt que de ne pas faire d’enfants, ces personnes, si elles souhaitent vraiment contribuer au bien de l’humanité, devraient plutôt financer la diffusion des moyens de contraception dans les pays où ils sont difficiles d’accès pour des femmes, qui aimeraient grandement limiter leur descendance mais n’en ont pas les moyens !
[…]

Atlantico

Récemment sur Fdesouche :

Laurent Alexandre : « Les écologistes proposent en réalité la disparition de la civilisation occidentale pour laisser la place aux migrants »

All rights and copyright belongs to author:
Themes
ICO