France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Sport, collectivités et haut niveau : le Maroc vitrine d'une solidarité sans précédent

OBSERVATOIRE DU SPORT BUSINESS - Sous l'impulsion de l'équipe nationale de foot et d'athlètes, de diverses personnalités, le monde entier s'est mobilisé pour le Maroc, montrant la force d'un sport alliant solidarité et fraternité.

Souad Soulimani est membre de L'Observatoire du Sport Business depuis 2016. Fondatrice de MediaSpoliS spécialisée dans l'éducation aux médias et la production de contenus dédiés au leadership féminin, elle est également présidente de Radio Déclic qui donne la parole aux habitants des quartiers populaires sur des sujets sociétaux majeurs.

Dans la nuit du vendredi 8 septembre au samedi 9 septembre, le séisme qui frappe le Maroc, la région du haut-atlas en particulier est ressenti à Marrakech, Agadir, Casablanca et même Essaouira ou Taroudant. D'une magnitude de 7 sur l'échelle de Richter, le réveil est difficile et les victimes déjà nombreuses. Près de 3000 morts pour 5600 blessés. Dès le lendemain, entre effroi, émotion et mobilisation, le monde entier s'engage en solidarité.

D'abord l'équipe nationale, les Lions de l'Atlas qui adressent des messages de soutien au peuple marocain eux qui s'apprêtent à entrer sur la pelouse face au Burkina Faso. Puis, très vite, les appels aux dons du sang se coordonnent. Enfin, le mouvement sportif et les collectivités territoriales main dans la main s'organisent et installent des urnes ou des espaces pour déposer produits de première nécessité, couvertures et tentes avec l'appui d'associations phares telles que la Croix Rouge.

Dans la foulée, moins de deux semaines après le drame, le Roi Sa Majesté Mohammed VI annonce un plan de 11 milliards d'euros pour la reconstruction et le relogement des familles sinistrées.

Les supporters parisiens ont été émus par les drames vécus au Maroc et en Lybie. Panoramic

Parmi les toutes premières collectivités à s'être mobilisées, la mairie du 16e arrondissement sous l'impulsion de son adjoint au maire, Ali OUBAALI, lui-même ancien athlète de haut niveau et dont les parents sont originaires de la région d'Agadir au Maroc revient sur l'action menée : « Le maire Francis Szpiner a immédiatement donné son accord, et je l'en remercie, pour permettre que des dons soient récoltés, les produits de première nécessité avec une priorité donnée aux couvertures et vêtements ici dans le hall de la mairie. Cette collecte coordonnée par le mouvement sportif francilien en lien avec la Croix Rouge régionale a été un succès. Je savais nos habitants généreux mais ils m'ont encore plus ému et rendu fier d'être dans ce bel arrondissement où la solidarité fait sens. Ici, nous vibrons entre le rugby, le stade français et le football avec le PSG, mais le sport nous rassemble bien au-delà des performances. Je veux remercier toutes celles et ceux qui se sont déplacés et ont donné ce qu'ils pouvaient. C'est l'état d'esprit dans notre arrondissement : l'entraide, l'unité et la générosité ».

Effectivement, bien que la collecte soit terminée, ces mots ont résonné bien au-delà des murs de la mairie du 16e puisque dans d'autres communes, la solidarité s'exprimait également avec des urnes pour des dons financiers préférés pour mieux cibler les besoins sur le long terme.

Après l'émotion, place à la reconstruction

La reconstruction est le défi à relever et le mouvement sportif s'est inscrit comme fédérateur et acteur avec le Comité olympique et sportif francilien qui a permis la collecte de couvertures, vêtements chauds mais aussi une cagnotte en ligne en collaboration avec la Croix Rouge : « Dès le lundi 11 septembre, nous avons évoqué le drame lors de la réunion du bureau exécutif, une minute de silence pour les victimes de ce drame. J'ai voulu que nous puissions, avec notre partenaire historique qu'est la Croix Rouge régionale, montrer notre solidarité au peuple marocain et notamment au mouvement sportif marocain qui est impacté et touché par le drame. C'est aussi cela le rôle du sport, s'unir et dépasser ensemble les épreuves de la vie », a déclaré Evelyne Ciriegi, la Présidente du Comité Olympique et Sportif Ile de France également Présidente de la Conférence Régionale du Sport.

La Présidente de la Région Ile de France, Valérie Pécresse, s'est quant à elle exprimée le 20 septembre dans l'hémicycle : « Cette nouvelle nous a tous profondément bouleversés. Au nom de l'ensemble des élus du conseil régional d'Ile de France, j'ai transmis sans délai au Roi sa Majesté Mohamed VI nos plus sincères condoléances. En cette période de détresse, je souhaite que nous puissions renouveler notre solidarité au peuple marocain et aux familles endeuillées. J'ai une pensée très émue pour nos amis franco-marocains vivant en Île-de-France dont les familles ont été touchées par cette tragédie et qui font preuve d'un élan de solidarité remarquable et exemplaire. La Région Ile de France est profondément liée au peuple marocain. J'annonce la mobilisation d'une aide exceptionnelle de 500.000 euros concentrés sur les besoins les plus essentiels du Maroc ».

La force du sport et des territoires réunis

Dans la même semaine, les Lions de l'Atlas ont déclaré faire don de tous leurs bonus jusqu'à la CAN. Joueurs comme membres du staff se sont accordés naturellement sur ce geste qui a renforcé l'unité du pays mais également donné une impulsion plus grande à l'international. Celle d'un pays qui est tombé mais va se relever. Le Maroc qui, après le désistement de l'Algérie, a été désigné pour accueillir la CAN 2025. À travers ce drame, c'est la force du sport, des collectivités qui avancent liés et mobilisés pour que solidarité, unité et humanité fassent sens dans une société trop souvent fracturée où l'essentiel est oublié. Le Maroc et la France s'aiment et s'inspirent. Ils tombent et se relèvent ensemble. Loin des polémiques que certains ont tenté d'infuser, les citoyens ont été pleinement engagés et le sport a porté une voix essentielle dans la construction d'un monde où la performance et la vitrine du sport business peuvent être citoyenne. Le sport qui fédère et fait vibrer se met au service de l'humain. Sans aucune autre recherche que celle de la bienveillance et de l'amour de son prochain. De ces valeurs universelles qui montrent combien la nouvelle gouvernance du sport, celle où mouvement sportif, collectivités territoriales, monde économique et décideurs d'État ont leur place et leur rôle à jouer dans la construction du monde que nous voulons.

Les joueurs de l’équipe nationale du Maroc vont venir en aide aux victimes. Instagram

Crédits photo : MediaSpolis, Mairie du 16, Conseil Régional IDF