France
An article was changed on the original website

Terrorisme : création d’une « unité de coordination » pour les sortants de prison

A watch tower is seen at the high-security prison of Fleury-Merogis where Salah Abdelslam, the suspect in the Paris attacks, is held outside Paris, Thursday, April 28, 2016. The lone known surviving suspect in the Paris attacks was returned Wednesday to the city where Islamic State extremists unleashed a night of mayhem and charged with a host of terrorism offenses, raising hopes that he may be able to help French investigators trace the pathways of IS fighters thought to be hiding out in Europe. (AP Photo/Thibault Camus)

Le ministère de l’intérieur a acté le principe d’une « unité de coordination » ayant pour mission de veiller au suivi des individus sortant de prison, a appris Le Monde, lundi 4 juin, de source élyséenne.

Alors que les inquiétudes se font de plus en plus grandes à la perspective de la libération de quelque 10 % des 512 détenus terroristes islamistes d’ici à la fin de 2019 en raison de l’arrivée en fin de peine de nombre d’entre eux, ou que la grande majorité des femmes bénéficie d’un contrôle judiciaire, le gouvernement a décidé de renforcer la politique de suivi à leur égard. Le résultat d’une réflexion amorcée il y a déjà plusieurs mois, confirme-t-on dans l’entourage du ministre de l’intérieur, Gérard Collomb.

Depuis l’explosion de la menace djihadiste, l’administration pénitentiaire a toujours évité les remises en liberté « sèches » de ce type de détenus. C’était même « ceinture et bretelles », dit-on de source proche du dossier. Mais des marges de progression existaient. Le bureau central du renseignement (BCRP) est encore un service jeune, créé au printemps 2017. Les profils de ces individus sont par ailleurs très divers, et la menace qu’ils représentent, variée. « Pour certains potentiellement violents, elle peut être à court ou à moyen terme », dit la même source. Pour d’autres, il peut s’agir de velléités de départs sur zone ou de prosélytisme.

Cette unité de coordination, qui devrait être effective « très prochainement », n’aura pas vocation à s’occuper du suivi opérationnel. Sa mission première sera de s’assurer de l’attribution de chaque sortant de prison à un service. Un protocole a déjà été arrêté, selon nos informations. La direction générale du renseignement intérieur (DGSI) sera systématiquement désignée, « par principe », pour les sortants poursuivis et condamnés dans le cadre d’affaires de terrorisme. Pour les détenus moins formellement étiquetés, relevant seulement...

Football news:

Rummenigge à propos de Thiago: il n'y a pas eu de Contact avec Liverpool, mais il veut quelque chose de nouveau
Rivaldo à propos de Messi à la Juve: il y aura un boom dans le monde. Le Duo Lionel et Ronaldo va entrer dans l'histoire
L'Atlético Interrompt le penalty pour un deuxième match d'affilée. Morata a réalisé un tir de 11 mètres dès la 2e tentative
Sandro Rosel: Messi ne sera pas un pion dans l'élection présidentielle du Barça. Il est trop intelligent
De Rossi ou Spalletti pourraient diriger la Fiorentina
Chelsea a repris les négociations avec Willian sur un nouveau contrat
Pogba veut rester à Manchester United