Abonnés uniquement

Éric Naulleau, fan de football mais aussi amateur du Tour de France.
Éric Naulleau, fan de football mais aussi amateur du Tour de France.
Eric Nowlow, fans du Tour de France mais aussi fans de footballPanorama

Un petit tour...ÉRICNAULLEAUUn éditeur et essayiste raconte le charme du Tour de France qu'il a connu lorsqu'il était jeune sur la route du basque.

Eric, quel a été ton premier souvenir du Tour de France  ?

Eric Nowlow  :Le Tour de La France était un grand événement quand j'étais gamin. Quand j'étais gamin, je venais voir la scène avec mon grand-père dans la région basque où j'habitais. J'ai suivi les règles et j'ai fait un pique-nique de côté. En attendant la route de passe. Je me souviens de la caravane jetant des casquettes publicitaires et des paquets de magazines de cyclisme. Blister. Les enfants qui ont pris une machine de jeux vidéo aujourd'hui sont sur le bord de la route. Je peux vous assurer que je ne suis pas plus heureux qu'un enfant avec un petit jouet. J'ai un souvenir très vif associé à mes grands-parents. Forcément, ces moments marquent... Plus tard, j'ai reconstitué le circuit avec un cycliste en métal et remonté la source avec des dés pour faire avancer le coureur. Cela m'a tout occupé après-midi. Dans une société où il y avait peu de distraction. …

Cet article est réservé aux abonnés. Vous pouvez trouver les 80 % restants.

Le Figaro

Favoriser la liberté c'est cultiver la curiosité

Continuer à lire l'article pour 0,99 € le premier mois

Déjà abonné ? Connexion

La rédaction avisera

Tour de France  : "Quand j'étais gamin, je recommençais l'étape avec un cycliste métal", se souvient Eric Nowlow

abonnementabonnement