France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Trompée et violée, Zahia dénonce son ex dans "Quelle époque" et l'inaction de la police !

Le 23 novembre 2021, Zahia Dehar a décidé de sortir du silence. Celle qui aurait dû officier chez Cyril Hanouna sur TPMP cette année, a en effet pris la parole pour évoquer l’enfer vécu aux côtés de son ex-compagnon et les viols répétitifs qu’elle aurait endurés de sa part. "J’avais mal, je hurlais, je lui disais : 'Non, là ça me fait trop mal, je ne peux pas', il me forçait. […] Il me disait : 'Si tu ne me satisfais pas je vais aller voir ailleurs' et après ce chantage, il me violait", a indiqué le mannequin sans oublier de préciser que l’homme en question lui aurait imposé des rapports sexuels à hauteur de trois fois par jour et malgré ses douleurs.

"Il trouvait toujours quelque chose pour me faire replonger. Dès que je sortais la tête de la dépression, il m’y replongeait. La personne que j’étais s’est perdue. J’ai fait une croix sur ma vie privée. Peut-être que je n’ai pas reçu de coups visibles, mais mon état psychologique est bien réel […] Il m’a détruite", a-t-elle également ajouté. Sur le plateau de Quelle Epoque, ce samedi 30 septembre 2023, Zahia Dehar est revenue sur cet épisode douloureux.

A voir également : Exclu Public : Zahia Dehar rejoint la bande du trublion du Paf à la rentrée !

Zahia Dehar encore traumatisée par son ex-compagnon

Invitée par Léa Salamé pour évoquer le film L’Air de la mer rend libre en salles le 4 octobre prochain, la jeune femme a dû se souvenir du calvaire enduré. "Il y a un an vous faites un truc sur Instagram Live. En noir, vous pétez un plomb entre guillemets en disant que vous êtes devenue "folle" et vous racontez qu’un homme dont vous étiez très amoureuse vous a violentée physiquement, moralement, a abusé de vous", a rappelé l’animatrice.

"Oui, c’est ça. Et ça s’est fait petit à petit parce que je n’avais pas de grandes connaissances par rapport à ce sujet-là, on ne comprend pas ce qui nous arrive. J’étais manipulée petit à petit. Petit à petit je dérivais vers la folie, et il me rabaissait, j’avais perdu toute confiance en moi. Même aller chercher des fruits j’avais peur, je pleurais, j’avais l’impression que j’étais laide", a alors confirmé Zahia Dehar qui s’est souvenue s’être parfois "assise par terre d’un coup dans la rue pour hurler pleurer" à cette époque.

La police n'a rien fait

Christophe Dechavanne, choqué par le récit, a demandé à l’invitée si celle-ci a porté plainte. "Vous savez ce qu’on m’a dit ? C’est votre parole contre la sienne et vous n’avez pas beaucoup de preuves parce que c’est de l’abus émotionnel", a déploré Zahia Dehar sur le plateau de l’émission de France 2 avant de révéler que son ex-petit-ami vit à présent à Londres et d’assurer que la police "sait tout". "Ils savent. Mais il fait l’inverse. Il dit 'c’est elle l’hystérique' et dans l’apparence on pouvait vraiment croire que c’était moi l’hystérique. C’est moi qui étais en pleurs, en train d’agoniser", a conclu la jeune femme, encore émue lorsqu’elle évoque cette triste période de sa vie.

R.F