France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Un apéro avec Lomepal : « Etre mystérieux, c’est le meilleur service à rendre à un fan »

Chaque semaine, « L’Epoque » paie son coup. Devant une grenadine, le rappeur Antoine Valentinelli, fardé pour devenir « l’homme pâle », évoque la quête d’identité et les doutes qui ont conduit à son nouvel album, « Mauvais ordre ».

Article réservé aux abonnés

Antoine Valentinelli, élégant échalas de 30 ans, vient d’entrer dans un restaurant d’une rue animée du 10e arrondissement parisien. Il a discuté avec le photographe du Monde et, à la demande de ce dernier, a commandé une grenadine, pour qu’un peu de rouge apparaisse dans l’image. Voilà qu’il se fait maquiller. Presque rien, juste un peu de fond de teint, pour que le visage ne brille pas devant le flash. La maquilleuse s’applique, tapote la peau.

Enfin, il peut prendre la pose et devenir Lomepal, son nom de scène, phonétiquement « l’homme pâle ». Et cela, intrigante ironie, grâce à quelques grains de fard assombrissant. C’est le visage couvert de cet infime artifice qu’il sortira ensuite prendre l’air. Sur le trottoir d’en face, trois jeunes gens le scrutent. On devine leurs mots, leur joie de le croiser, de raconter ensuite à leurs amis qu’ils l’ont vu, là, en pleine journée.

Car il est connu, très connu même, ce jeune homme au sourire timide et doux. Sorti en 2017, son premier album, Flip, s’est écoulé à 400 000 exemplaires, et le suivant, Jeannine, a été propulsé disque de diamant (500 000 ventes). Il a tourné dans toute la France.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés

Annoncé fin août par surprise et sorti le 16 septembre, son troisième album, Mauvais ordre, s’annonce comme l’un des plus grands succès de cette rentrée, avec déjà 50 000 ventes (l’équivalent d’un disque d’or) en une semaine. La mélancolie affleure des textes. Les vieux appellent cela le « spleen », les jeunes la « lose ». Le mal-être étant un sentiment collectif, les morceaux de celui qui chante être « à peu près sûr d’être à peu près quelqu’un de solide » parlent à beaucoup. Au point que les catégories s’effacent.

Parce qu’il parle de lui, qu’il cite A$AP Rocky ou qu’il a collaboré avec Nekfeu, Lomepal est considéré comme un rappeur. Parce qu’il pose ses mots avec douceur sur les mélodies, qu’il n’a pas grand-chose du mâle alpha – sur la pochette de Flip, il portait fard à paupières et boucles d’oreilles –, il est vu comme un chanteur. Quelle importance ? La catégorie « musiques urbaines » n’a jamais eu vraiment de sens.

Tout pour exister

A ses débuts, Lomepal s’est beaucoup raconté. Dans les interviews, sur son compte Instagram, dans ses textes, il n’oubliait rien, furetait dans les recoins les plus intimes. « Il y avait quelque chose de l’ordre du “remarquez-moi, je suis là !”, explique-t-il. Je voulais exister et je faisais tout pour. » Il s’est vidé, épuisé, comme Georges Perec avait « épuisé » la place Saint-Sulpice, en s’installant trois jours dans un café et prenant note de tout ce qu’il voyait. L’écrivain en avait fait un récit, Tentative d’épuisement d’un lieu parisien (1975), et était passé à autre chose. Lomepal avait épuisé Antoine Valentinelli de presque trente ans de souvenirs.

Il vous reste 63.51% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes
  • Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

    Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

  • Comment ne plus voir ce message ?

    En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

  • Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

    Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

  • Y a-t-il d’autres limites ?

    Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

  • Vous ignorez qui est l’autre personne ?

    Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.