France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Une carte interactive pour recenser les lieux ecclésiaux innovants

Les colocations Lazare, réunissant personnes sans abri et jeunes actifs à Bruxelles, la Maison de Marthe et Marie pour les femmes à Paris ou encore le bar associatif la Cave des dominicains à Lyon… Plus de 200 lieux en Europe francophone (France, Belgique, Suisse, Luxembourg) et au Québec sont répertoriés sur la carte que l’EcclesiaLab mettra en ligne à partir du dimanche 1er octobre.

L’EcclesiaLab est un laboratoire de recherche, créé en septembre 2022, rattaché à l’institut de recherche pluridisciplinaire Religions spiritualités cultures sociétés (RSCS) de l’Université catholique de Louvain (Belgique). Les membres de ce laboratoire de « l’innovation ecclésiale » viennent du milieu universitaire et du terrain associatif pour une approche complémentaire de leurs travaux. Il s’est fixé pour mission de « penser et accompagner les innovations dans l’Église catholique en Occident francophone ».

Cette première carte des lieux ecclésiaux novateurs est le résultat de son analyse sur les besoins de l’Église et les réponses que des acteurs proposent localement. « Nous avons constaté que les bonnes adresses de lieux innovants et inspirants se passent sous le manteau, indique Pauline Gourrin, coordinatrice de l’EcclesiaLab. Il n’y a pas de répertoire et personne à qui se référer si l’on a envie de monter un projet. »

Contacts et partages d’expérience

Accessible à tous gratuitement, cette plateforme permet de connaître les lieux de rencontre et d’activités ecclésiales qui existent près de chez soi. « Les personnes se rendent compte que des choses existent et qu’elles sont inspirées par l’Esprit Saint, explique Pauline Gourrin. C’est un signe d’espérance et cela peut donner envie à d’autres de créer à leur tour quelque chose chez eux. »

La plateforme simplifie la prise de contact entre les différents acteurs et permet de partager les expériences. « Beaucoup se posent des questions en créant leur projet, indique Pauline Gourrin. Nous orientons ces porteurs de projet vers d’autres acteurs expérimentés, qui pourront les aider dans leurs démarches. »

« Lieux d’innovation »

Quels sont les critères pour figurer sur la carte des « lieux d’innovation » ? « Ce ne sont pas nécessairement des espaces paroissiaux, précise la coordinatrice de l’EcclesiaLab. Ce peut-être n’importe quel lieu où l’on annonce l’Évangile autrement que par la messe du dimanche. Ce sont des lieux aux périphéries, ouverts à des personnes éloignées de l’Église, mais qui sont pour eux des portes d’entrée. » Ces espaces accueillent des temps de prière et des temps de convivialité.

Les projets recensés par EcclesiaLab touchent divers publics et thématiques – les familles, les jeunes, l’écologie, l’interreligieux ou encore le monde rural –, allant de l’échelle d’une initiative personnelle à celle de la communauté diocésaine. On trouve plus de soixante habitats partagés, une trentaine de bars ou cafés (comme le Bar du curé à Bayonne, le Simone à Lyon ou le Blackfriars à Louvain-la-Neuve), plus de dix lieux de coworking (le Centre Ora et Labora à Maison-Laffitte dans les Yvelines ou le Senevé à Grenoble) ou encore une trentaine de jardins partagés (au Havre, à Dourgne dans le Tarn, à Tourcoing ou à Draguignan). Et la liste devrait se prolonger.