France
This article was added by the user . TheWorldNews is not responsible for the content of the platform.

Une semaine dans le monde en 7 photos, du 23 au 29 septembre 2023

Nouvelle tempête en Grèce, exode de la population arménienne, sécheresse en Amazonie... La semaine du 23 au 29 septembre en images.

Un soldat ukrainien, allongé sur une civière, est soigné par des médecins militaires dans un lieu tenu secret près de Bakhmout (oblast de Donetsk), dans l'est de l'Ukraine, samedi 23 septembre 2023. Ces derniers jours, l'armée ukrainienne a réalisé de légères avancées dans la région, indiquait l'Institute for the Study of War jeudi 28 septembre. Jeudi, l'Union européenne a également décidé de prolonger la protection accordée aux réfugiés ukrainiens jusqu'au 4 mars 2025. Depuis le 4 mars 2022, les Ukrainiens fuyant la guerre déclenchée par la Russie bénéficient d'un statut leur permettant de séjourner, de travailler et d'accéder aux soins de santé dans l'ensemble des États membres.

Roman Pilipey / AFP

Des croix en bois, fabriquées avec les restes de bateaux utilisés par les migrants pour traverser la mer Méditerranée, sont aperçues plantées dans le cimetière où sont enterrées les naufragés qui tentaient de rejoindre l'île italienne de Lampedusa, lundi 25 septembre 2023. Depuis dix ans, cette petite île est la principale porte d'entrée vers l'Europe pour les migrants venus d'Afrique par la mer. Elle est aujourd'hui au centre de toutes les discussions, car des milliers de demandeurs d'asile sont arrivés mi-septembre.

Tiziana Fabi / AFP

Des croix en bois, fabriquées avec les restes de bateaux utilisés par les migrants pour traverser la mer Méditerranée, sont aperçues plantées dans le cimetière où sont enterrées les naufragés qui tentaient de rejoindre l'île italienne de Lampedusa, lundi 25 septembre 2023. Depuis dix ans, cette petite île est la principale porte d'entrée vers l'Europe pour les migrants venus d'Afrique par la mer. Elle est aujourd'hui au centre de toutes les discussions, car des milliers de demandeurs d'asile sont arrivés mi-septembre.

Une fille dort sur ses affaires dans une rue de Stepanakert, la plus grande ville du Haut-Karabakh, lundi 25 septembre 2023. Effrayés par l'arrivée des Azerbaïdjanais à la suite d'une opération militaire éclair déclenchée le 19 septembre, plus de la moitié des quelque 120.000 habitants arméniens de l'enclave ont déjà fui le Haut-Karabakh, convaincus qu'ils ne pourront jamais cohabiter avec leurs ennemis. Jeudi 28 septembre, les autorités de ce territoire, proclamé indépendant en 1991, après la chute de l'Union soviétique, ont annoncé leur propre dissolution d'ici au 1er janvier 2024. Cette décision acte la fin de l'existence de la République autoproclamée et met fin à trente ans de lutte séparatiste en ouvrant la voie à la réintégration de ce territoire caucasien à l'Azerbaïdjan.

Hasmik Khachatryan / AFP

Une fille dort sur ses affaires dans une rue de Stepanakert, la plus grande ville du Haut-Karabakh, lundi 25 septembre 2023. Effrayés par l'arrivée des Azerbaïdjanais à la suite d'une opération militaire éclair déclenchée le 19 septembre, plus de la moitié des quelque 120.000 habitants arméniens de l'enclave ont déjà fui le Haut-Karabakh, convaincus qu'ils ne pourront jamais cohabiter avec leurs ennemis. Jeudi 28 septembre, les autorités de ce territoire, proclamé indépendant en 1991, après la chute de l'Union soviétique, ont annoncé leur propre dissolution d'ici au 1er janvier 2024. Cette décision acte la fin de l'existence de la République autoproclamée et met fin à trente ans de lutte séparatiste en ouvrant la voie à la réintégration de ce territoire caucasien à l'Azerbaïdjan.

La cuisine d'une maison dévastée est photographiée après le retrait des eaux de crue de la tempête Daniel dans le village de Vlochos (Grèce), lundi 25 septembre 2023. Une nouvelle tempête, baptisée Elias, touche le centre du pays –notamment la ville de Volos, l'Eubée et le district régional de Phthiotide– depuis mercredi 27 septembre au soir, trois semaines après le passage de Daniel. Des pluies diluviennes ont entraîné la crue des torrents, des glissements de terrain, des ruptures de barrages, des inondations de routes et d'habitations. Selon les scientifiques du World Weather Attribution Group, le réchauffement climatique a rendu les inondations dix fois plus probables en Grèce.

Angelos Tzortzinis / AFP

La cuisine d'une maison dévastée est photographiée après le retrait des eaux de crue de la tempête Daniel dans le village de Vlochos (Grèce), lundi 25 septembre 2023. Une nouvelle tempête, baptisée Elias, touche le centre du pays –notamment la ville de Volos, l'Eubée et le district régional de Phthiotide– depuis mercredi 27 septembre au soir, trois semaines après le passage de Daniel. Des pluies diluviennes ont entraîné la crue des torrents, des glissements de terrain, des ruptures de barrages, des inondations de routes et d'habitations. Selon les scientifiques du World Weather Attribution Group, le réchauffement climatique a rendu les inondations dix fois plus probables en Grèce.

Des migrants (probablement vénézuéliens) se rassemblent autour de prises de courant pour recharger leur téléphone en attendant qu'un bus les emporte hors d'Eagle Pass, à la frontière du Mexique, mardi 26 septembre 2023. Cette ville texane de 30.000 habitants est devenue l'un des principaux points de passage des migrants qui fuient leur pays pour des raisons économiques, sociales ou politiques vers les États-Unis. La police aux frontières américaine a officiellement enregistré 1,8 million de passages à sa frontière méridionale entre octobre 2022 et août 2023.

Andrew Caballero-Reynolds / AFP

Des migrants (probablement vénézuéliens) se rassemblent autour de prises de courant pour recharger leur téléphone en attendant qu'un bus les emporte hors d'Eagle Pass, à la frontière du Mexique, mardi 26 septembre 2023. Cette ville texane de 30.000 habitants est devenue l'un des principaux points de passage des migrants qui fuient leur pays pour des raisons économiques, sociales ou politiques vers les États-Unis. La police aux frontières américaine a officiellement enregistré 1,8 million de passages à sa frontière méridionale entre octobre 2022 et août 2023.

Un homme pagaie sur une rivière où flottent des poissons morts en raison du faible volume d'eau, dans la réserve de développement durable de Lago da Piranha, à Manacapuru (nord du Brésil), mercredi 27 septembre 2023. La forêt amazonienne est confrontée à une grave sécheresse qui pourrait toucher environ 500.000 personnes d'ici à la fin de l'année. Le niveau historiquement bas des rivières entraîne des difficultés pour accéder aux produits de première nécessité, tels que la nourriture et l'eau. Le gouvernement a annoncé, jeudi, qu'il enverrait une aide humanitaire dans l'État. Une situation d'urgence liée à la sécheresse a par ailleurs été déclarée mercredi dans quinze villes et pour une population totale de 111.000 habitants, ont indiqué les autorités. 

Michael Dantas / AFP

Un homme pagaie sur une rivière où flottent des poissons morts en raison du faible volume d'eau, dans la réserve de développement durable de Lago da Piranha, à Manacapuru (nord du Brésil), mercredi 27 septembre 2023. La forêt amazonienne est confrontée à une grave sécheresse qui pourrait toucher environ 500.000 personnes d'ici à la fin de l'année. Le niveau historiquement bas des rivières entraîne des difficultés pour accéder aux produits de première nécessité, tels que la nourriture et l'eau. Le gouvernement a annoncé, jeudi, qu'il enverrait une aide humanitaire dans l'État. Une situation d'urgence liée à la sécheresse a par ailleurs été déclarée mercredi dans quinze villes et pour une population totale de 111.000 habitants, ont indiqué les autorités. 

Des pêcheurs tentent de gagner leur vie sur leurs bateaux artisanaux, au port de Builbinet, à Conakry (Guinée), jeudi 28 septembre 2023. Dans le golfe de Guinée, qui s'étend du Sénégal à l'Angola, passent et se reproduisent de nombreux poissons. Or, les populations côtières ressentent déjà les conséquences de la surpêche menée par les pays industrialisés. «Les gros bateaux raclent les fonds, utilisent des méthodes drastiques comme des lampes, qui sont pourtant interdites, et s'emparent de tous les gros poissons. Ceux qui restent n'ont pas le temps de grandir et ce sont eux que les populations locales ramènent sur les côtes. Ils sont si petits qu'ils en deviennent difficiles à sécher, donc invendables, et les pays sont obligés d'importer du poisson!», racontait récemment sur Slate la photographe Isabelle Serro.

Annika Hammerschlag / Anadolu Agency via AFP

Des pêcheurs tentent de gagner leur vie sur leurs bateaux artisanaux, au port de Builbinet, à Conakry (Guinée), jeudi 28 septembre 2023. Dans le golfe de Guinée, qui s'étend du Sénégal à l'Angola, passent et se reproduisent de nombreux poissons. Or, les populations côtières ressentent déjà les conséquences de la surpêche menée par les pays industrialisés. «Les gros bateaux raclent les fonds, utilisent des méthodes drastiques comme des lampes, qui sont pourtant interdites, et s'emparent de tous les gros poissons. Ceux qui restent n'ont pas le temps de grandir et ce sont eux que les populations locales ramènent sur les côtes. Ils sont si petits qu'ils en deviennent difficiles à sécher, donc invendables, et les pays sont obligés d'importer du poisson!», racontait récemment sur Slate la photographe Isabelle Serro.